"Cela permet maintenant de se concentrer sur la prochaine saison, où il faudra encore gérer les effets du corona", a expliqué Croonen dans une conférence de presse par vidéo après l'assemblée générale. "C'est très positif d'être sorti de l'immobilisme. Nous sommes sortis d'une situation difficile, complexe. Avec une telle majorité, après l'unanimité sur la clé de répartition des droits télé, la famille du football a démontré que même s'il y a beaucoup d'opinions, elle est unie." Cette large majorité a été rendue possible grâce au labeur en amont du groupe de travail, estime Pierre François. "Le travail au sein du groupe de travail se poursuivait au-delà des réunions par des consultations", a expliqué le directeur général de la Pro League. "Hier nous avons discuté de ce qui pouvait atteindre la majorité. Le Conseil d'administration a choisi d'effectuer une proposition qui pouvait atteindre les 80% et pas un saucissonnage des dossiers. Cette façon de travailler a permis à chacun de mettre de l'eau dans son vin. D'où aussi la relative brièveté de la réunion du jour." (Belga)

"Cela permet maintenant de se concentrer sur la prochaine saison, où il faudra encore gérer les effets du corona", a expliqué Croonen dans une conférence de presse par vidéo après l'assemblée générale. "C'est très positif d'être sorti de l'immobilisme. Nous sommes sortis d'une situation difficile, complexe. Avec une telle majorité, après l'unanimité sur la clé de répartition des droits télé, la famille du football a démontré que même s'il y a beaucoup d'opinions, elle est unie." Cette large majorité a été rendue possible grâce au labeur en amont du groupe de travail, estime Pierre François. "Le travail au sein du groupe de travail se poursuivait au-delà des réunions par des consultations", a expliqué le directeur général de la Pro League. "Hier nous avons discuté de ce qui pouvait atteindre la majorité. Le Conseil d'administration a choisi d'effectuer une proposition qui pouvait atteindre les 80% et pas un saucissonnage des dossiers. Cette façon de travailler a permis à chacun de mettre de l'eau dans son vin. D'où aussi la relative brièveté de la réunion du jour." (Belga)