Agbo ne sera pas suspendu lors d'un match supplémentaire. Il pourra donc disputer la rencontre contre Zulte Waregem (23/01). Suite à sa deuxième carte jaune reçue contre Courtrai, il sera suspendu automatiquement pour le match à domicile du Standard contre Eupen (20/01). Le parquet de la fédération a requis une journée de suspension et une amende de 400 euros à l'encontre d'Uche Agbo, qui avait reçu un deuxième carton jaune contre Courtrai. Le défenseur liégeois a commis un tacle dangereux mais n'avait pas touché son adversaire. Quand Agbo a quitté le terrain, après une discussion houleuse avec l'arbitre Nathan Verboomen, il a répondu aux provocations des supporters de Courtrai en tendant son majeur et en jetant une bouteille dans le public. Bien que rien dans les rapports du délégué du match de l'arbitre ne puisse être trouvé sur les chants racistes, le Standard a fait mention de chants "anti-wallons et anti-africains". Après un large plaidoyer, dans lequel le directeur juridique Pierre Locht a demandé l'acquittement ou le report, Agbo a reçu une réduction de peine. Le Nigérian n'était pas présent lui-même. Il est resté avec ses coéquipiers dans la ville espagnole de Marbella, où le Standard est en stage jusqu'à mercredi. (Belga)

Agbo ne sera pas suspendu lors d'un match supplémentaire. Il pourra donc disputer la rencontre contre Zulte Waregem (23/01). Suite à sa deuxième carte jaune reçue contre Courtrai, il sera suspendu automatiquement pour le match à domicile du Standard contre Eupen (20/01). Le parquet de la fédération a requis une journée de suspension et une amende de 400 euros à l'encontre d'Uche Agbo, qui avait reçu un deuxième carton jaune contre Courtrai. Le défenseur liégeois a commis un tacle dangereux mais n'avait pas touché son adversaire. Quand Agbo a quitté le terrain, après une discussion houleuse avec l'arbitre Nathan Verboomen, il a répondu aux provocations des supporters de Courtrai en tendant son majeur et en jetant une bouteille dans le public. Bien que rien dans les rapports du délégué du match de l'arbitre ne puisse être trouvé sur les chants racistes, le Standard a fait mention de chants "anti-wallons et anti-africains". Après un large plaidoyer, dans lequel le directeur juridique Pierre Locht a demandé l'acquittement ou le report, Agbo a reçu une réduction de peine. Le Nigérian n'était pas présent lui-même. Il est resté avec ses coéquipiers dans la ville espagnole de Marbella, où le Standard est en stage jusqu'à mercredi. (Belga)