Le match n'avait pu se jouer le 15 décembre en raison d'une grève de la police liégeoise qui avait rendu impossible le maintien de l'ordre. Le Beerschot s'opposait à ce report et exigeait une défaite par forfait sur le score de 0-3 du Standard sur base du règlement de la Fédération. La lanterne rouge faisait référence à l'article B7.37 qui stipule que "si une rencontre ne peut se disputer en raison d'une interdiction des autorités locales, cela équivaut à un forfait 0-3". Le Comité disciplinaire pour le football professionnel avait finalement décidé que le match devait être joué. La CBAS vient donc de confirmer la validité de ce report. (Belga)

Le match n'avait pu se jouer le 15 décembre en raison d'une grève de la police liégeoise qui avait rendu impossible le maintien de l'ordre. Le Beerschot s'opposait à ce report et exigeait une défaite par forfait sur le score de 0-3 du Standard sur base du règlement de la Fédération. La lanterne rouge faisait référence à l'article B7.37 qui stipule que "si une rencontre ne peut se disputer en raison d'une interdiction des autorités locales, cela équivaut à un forfait 0-3". Le Comité disciplinaire pour le football professionnel avait finalement décidé que le match devait être joué. La CBAS vient donc de confirmer la validité de ce report. (Belga)