L'arbitre Christof Dierick a renvoyé les équipes au vestiaire une première fois à la 23e minute. Après quelques minutes, la rencontre a repris avec un ballon orange tandis que les joueurs de Charleroi changeaient de maillot, passant du noir et blanc au bleu. Après 37 minutes, l'arbitre Dierick a définitivement arrêté la rencontre car la visibilité restait insuffisante. "Je pense qu'il était très difficile de continuer à jouer", a commenté De Bleeckere. "Si l'arbitre et ses assistants ne peuvent plus juger correctement les phases, ils peuvent décider d'arrêter le match à leur appréciation. Je peux certainement être d'accord avec la décision de l'arbitre Dierick. Il a tout essayé pour que le match puisse se poursuivre, mais il n'y a tout simplement rien à faire contre ces conditions météorologiques." La Pro League a décidé que le match sera rejoué depuis le début le 4 février. Charleroi menait 1-0 au moment de l'arrêt, mais selon le règlement fédéral (article P1428), le but de Morioka ne comptera pas. (Belga)

L'arbitre Christof Dierick a renvoyé les équipes au vestiaire une première fois à la 23e minute. Après quelques minutes, la rencontre a repris avec un ballon orange tandis que les joueurs de Charleroi changeaient de maillot, passant du noir et blanc au bleu. Après 37 minutes, l'arbitre Dierick a définitivement arrêté la rencontre car la visibilité restait insuffisante. "Je pense qu'il était très difficile de continuer à jouer", a commenté De Bleeckere. "Si l'arbitre et ses assistants ne peuvent plus juger correctement les phases, ils peuvent décider d'arrêter le match à leur appréciation. Je peux certainement être d'accord avec la décision de l'arbitre Dierick. Il a tout essayé pour que le match puisse se poursuivre, mais il n'y a tout simplement rien à faire contre ces conditions météorologiques." La Pro League a décidé que le match sera rejoué depuis le début le 4 février. Charleroi menait 1-0 au moment de l'arrêt, mais selon le règlement fédéral (article P1428), le but de Morioka ne comptera pas. (Belga)