Mis sous pression par la victoire de La Gantoise contre Lokeren, le Club Brugeois se rendait à Genk dans le but de reprendre la tête du classement en solitaire. En face, les Limbourgeois pouvaient faire un grand pas vers le play-off I. Le début de match fut nerveux. L'état de la pelouse n'aida pas les deux équipes, invaincues en 2016, à développer leur jeu. Le Club rompit l'équilibre au quart d'heure. Meunier était au départ et à la conclusion de l'action. Après avoir vu le ballon transiter par les pieds de Vanaken et Coopman, Meunier le récupéra au point de penalty. La frappe croisée du latéral était imparable pour Bizot (0-1, 15e). Genk ne tarda pas à réagir. Bailey s'infiltra dans la défense brugeoise et frappa, un excellent Butelle repoussant le cuir (24e). À la 35e minute, De Bock accrocha Walsh dans le rectangle. L'arbitre Smet accorda le penalty. Des onze mètres, Karelis prit Butelle à contre-pied (1-1, 36e). Les Limbourgeois trouvèrent à nouveau l'ouverture dès la reprise. Bailey adressa un centre millimétré de la gauche à Buffel, la volée du capitaine ne laissa aucune chance à Butelle (2-1, 50e). La réaction brugeoise passa par un coup-franc de Denswil qui échoua de peu à côté (60e). La fin de match fut palpitante. Samatta porta le score à 3-1 après une tête de Malinovski à dix minutes du terme. Vanaken relança aussitôt le suspense en conclusion d'une action confuse (83e). Dans les derniers instants de la partie, un superbe arrêt de Bizot priva Engels du but égalisateur (90e+2). Cette défaite met fin à une série de sept victoires consécutives du Club Bruges. Les Brugeois sont rejoints par La Gantoise en tête du classement (58 points). Genk, 45 points, valide pratiquement son ticket pour le play-off I. Les Limbourgeois sont cinquièmes, avec 5 points de plus que Zulte Waregem, 7 de plus que Charleroi qui reçoit Waasland-Beveren à 20h00, et 8 de plus que le Standard, qui rend visite à Anderlecht à 18h00. (Belga)

Mis sous pression par la victoire de La Gantoise contre Lokeren, le Club Brugeois se rendait à Genk dans le but de reprendre la tête du classement en solitaire. En face, les Limbourgeois pouvaient faire un grand pas vers le play-off I. Le début de match fut nerveux. L'état de la pelouse n'aida pas les deux équipes, invaincues en 2016, à développer leur jeu. Le Club rompit l'équilibre au quart d'heure. Meunier était au départ et à la conclusion de l'action. Après avoir vu le ballon transiter par les pieds de Vanaken et Coopman, Meunier le récupéra au point de penalty. La frappe croisée du latéral était imparable pour Bizot (0-1, 15e). Genk ne tarda pas à réagir. Bailey s'infiltra dans la défense brugeoise et frappa, un excellent Butelle repoussant le cuir (24e). À la 35e minute, De Bock accrocha Walsh dans le rectangle. L'arbitre Smet accorda le penalty. Des onze mètres, Karelis prit Butelle à contre-pied (1-1, 36e). Les Limbourgeois trouvèrent à nouveau l'ouverture dès la reprise. Bailey adressa un centre millimétré de la gauche à Buffel, la volée du capitaine ne laissa aucune chance à Butelle (2-1, 50e). La réaction brugeoise passa par un coup-franc de Denswil qui échoua de peu à côté (60e). La fin de match fut palpitante. Samatta porta le score à 3-1 après une tête de Malinovski à dix minutes du terme. Vanaken relança aussitôt le suspense en conclusion d'une action confuse (83e). Dans les derniers instants de la partie, un superbe arrêt de Bizot priva Engels du but égalisateur (90e+2). Cette défaite met fin à une série de sept victoires consécutives du Club Bruges. Les Brugeois sont rejoints par La Gantoise en tête du classement (58 points). Genk, 45 points, valide pratiquement son ticket pour le play-off I. Les Limbourgeois sont cinquièmes, avec 5 points de plus que Zulte Waregem, 7 de plus que Charleroi qui reçoit Waasland-Beveren à 20h00, et 8 de plus que le Standard, qui rend visite à Anderlecht à 18h00. (Belga)