Genk a réussi un parcours parfait jusqu'ici: 10 victoires, 3 partages, aucune défaite, 38 buts marqués (meilleure attaque) pour seulement 14 encaissés (3e meilleure défense). Et même quand leur invincibilité semblait compromise, comme jeudi à l'Antwerp, où ils étaient menés 2-0 à la pause, les Limbourgeois ont réussi à s'en sortir (victoire 2-4). Avec 33 points, la bande à Philippe Clément hérite d'une première opportunité de prendre le large au classement. En s'imposant, Genk s'assurera le titre honorifique de "champion d'automne", mais surtout repoussera son plus proche poursuivant à 6 longueurs. A l'inverse, Bruges peut remettre les compteurs à zéro. En repartant de la Luminus Arena avec les trois points, les troupes d'Ivan Leko reviendront à la hauteur de leurs rivaux. Surtout, les Blauw-zwart, qui ont retrouvé des couleurs contre Ostende (4-0), termineront une période difficile tant sur le plan sportif (cinq matchs consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues) qu'extra-sportif (Ivan Leko interpellé le 10 octobre dans le cadre de la vaste enquête sur le football belge) avec un moral gonflé à bloc. Genk sera à nouveau privé de Leandro Trossard. Bruges devra encore se passer de Jelle Vossen et Arnaut Danjuma Groeneveld. Bruges ne s'est plus imposé à Genk depuis février 2014 (1-3). L'an passé, Genk l'avait emporté 2-0 en saison régulière. En playoffs I, la rencontre s'était soldée par un partage 1-1. (Belga)

Genk a réussi un parcours parfait jusqu'ici: 10 victoires, 3 partages, aucune défaite, 38 buts marqués (meilleure attaque) pour seulement 14 encaissés (3e meilleure défense). Et même quand leur invincibilité semblait compromise, comme jeudi à l'Antwerp, où ils étaient menés 2-0 à la pause, les Limbourgeois ont réussi à s'en sortir (victoire 2-4). Avec 33 points, la bande à Philippe Clément hérite d'une première opportunité de prendre le large au classement. En s'imposant, Genk s'assurera le titre honorifique de "champion d'automne", mais surtout repoussera son plus proche poursuivant à 6 longueurs. A l'inverse, Bruges peut remettre les compteurs à zéro. En repartant de la Luminus Arena avec les trois points, les troupes d'Ivan Leko reviendront à la hauteur de leurs rivaux. Surtout, les Blauw-zwart, qui ont retrouvé des couleurs contre Ostende (4-0), termineront une période difficile tant sur le plan sportif (cinq matchs consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues) qu'extra-sportif (Ivan Leko interpellé le 10 octobre dans le cadre de la vaste enquête sur le football belge) avec un moral gonflé à bloc. Genk sera à nouveau privé de Leandro Trossard. Bruges devra encore se passer de Jelle Vossen et Arnaut Danjuma Groeneveld. Bruges ne s'est plus imposé à Genk depuis février 2014 (1-3). L'an passé, Genk l'avait emporté 2-0 en saison régulière. En playoffs I, la rencontre s'était soldée par un partage 1-1. (Belga)