Les deux équipes se présenteront à la Luminus Arena avec le moral gonflé à bloc. Bruges a le vent en poupe après sa large victoire contre le Standard (4-0) lundi. Le champion en titre est le seul club à avoir réalisé un sans-faute en playoffs jusqu'ici, avec trois victoires, dix buts marqués et seulement deux encaissés. Genk reste sur une victoire face à La Gantoise (2-1). La meilleure nouvelle de la semaine pour les Limbourgeois est cependant venue des coulisses, avec l'acquittement de Ruslan Malinovskyi. L'Ukrainien, double buteur contre La Gantoise, avait été exclu pour un coup de pied donné au visage de Birger Verstraete alors qu'il était en train de retomber. Le parquet fédéral avait réclamé sept journées de suspension. La Commission des litiges n'a pas du tout suivi cette requête, et Malinovskyi sera bien présent au coup d'envoi ce dimanche. Avec un point d'écart entre les deux équipes, ce choc pourrait bien être le tournant des playoffs. En gagnant, Genk porterait à quatre unités son avance sur son plus proche poursuivant. A l'inverse, une victoire brugeoise propulserait les troupes d'Ivan Leko à la première place. Et ce, à six journées de la fin du championnat. Détail important pour la suite, Genk ne disputera plus que deux rencontres à domicile, lors de la 7e journée contre l'Antwerp (3 mai) et lors de la dernière contre le Standard (19 mai). De son côté, Bruges aura encore trois rencontres au stade Jan Breydel au programme, dont le match retour contre Genk (8e journée, 12 mai). Lors de la phase classique, le duel s'était soldé par un partage 1-1 avec des buts de Ndongala et de Schrijvers. La dernière victoire de Bruges en terre limbourgeoise remonte au 9 février 2014 (1-3). Depuis, il y a eu quatre victoires de Genk et trois partages. (Belga)

Les deux équipes se présenteront à la Luminus Arena avec le moral gonflé à bloc. Bruges a le vent en poupe après sa large victoire contre le Standard (4-0) lundi. Le champion en titre est le seul club à avoir réalisé un sans-faute en playoffs jusqu'ici, avec trois victoires, dix buts marqués et seulement deux encaissés. Genk reste sur une victoire face à La Gantoise (2-1). La meilleure nouvelle de la semaine pour les Limbourgeois est cependant venue des coulisses, avec l'acquittement de Ruslan Malinovskyi. L'Ukrainien, double buteur contre La Gantoise, avait été exclu pour un coup de pied donné au visage de Birger Verstraete alors qu'il était en train de retomber. Le parquet fédéral avait réclamé sept journées de suspension. La Commission des litiges n'a pas du tout suivi cette requête, et Malinovskyi sera bien présent au coup d'envoi ce dimanche. Avec un point d'écart entre les deux équipes, ce choc pourrait bien être le tournant des playoffs. En gagnant, Genk porterait à quatre unités son avance sur son plus proche poursuivant. A l'inverse, une victoire brugeoise propulserait les troupes d'Ivan Leko à la première place. Et ce, à six journées de la fin du championnat. Détail important pour la suite, Genk ne disputera plus que deux rencontres à domicile, lors de la 7e journée contre l'Antwerp (3 mai) et lors de la dernière contre le Standard (19 mai). De son côté, Bruges aura encore trois rencontres au stade Jan Breydel au programme, dont le match retour contre Genk (8e journée, 12 mai). Lors de la phase classique, le duel s'était soldé par un partage 1-1 avec des buts de Ndongala et de Schrijvers. La dernière victoire de Bruges en terre limbourgeoise remonte au 9 février 2014 (1-3). Depuis, il y a eu quatre victoires de Genk et trois partages. (Belga)