Genk a voulu d'emblée montrer un visage offensif mais la première reprise de volée de Paul Onuachu, bien servi au second poteau par Kristian Thoestvedt, est passée loin à côté (4e) et un essai d'Eboué Kouassi n'a pas été plus concluant (7e). Le mauvais état de la pelouse principalement sur les côtés n'a pas servi la qualité du jeu. Cela n'a cependant pas empêché Courtrai de se créer la première grosse occasion par Christophe Lepoint, qui a perdu son face à face avec Thomas Didillon (23e). Directement après, le gardien français s'est encore distingué sur une tête d'Ilombe Mboyo (24e). Alors que les Genkois semblaient endormis, Onuachu a placé une tête un peu à côté sur corner (24e). Par contre, Didillon s'est montré encore très alerte sur un coup de tête bien placé dans l'angle par Lepoint (27e). Comme en première période, Courtrai est passé près du but à la reprise: sur un centre de la droite de Petar Golubovic, Mboyo, qui a échappé à Carlos Cuesta, a expédié le ballon au-dessus du but (55e). Genk ne pardonnera pas cette énorme erreur. Sur un centre de Jhon Lucumi, Wouters a ouvert la marque d'une volée au second poteau (58e, 0-1). Grâce à ce but, le Racing a fait le plein de confiance mais n'a pas amélioré son efficacité. Stephen Odey a placé le ballon dans les mains d'Adam Jakubech (69e) et Onuachu en a fait autant en tentant un lob (71e). Courtrai a bien lancé une offensive finale mais le miracle n'a pas eu lieu. Kristof D'Haene, bousculé par Junya Ito, n'a pas poussé le ballon au fond (88e) et un envoi de Terem Moffi a été dévié par Lucumi (90e+3). (Belga)

Genk a voulu d'emblée montrer un visage offensif mais la première reprise de volée de Paul Onuachu, bien servi au second poteau par Kristian Thoestvedt, est passée loin à côté (4e) et un essai d'Eboué Kouassi n'a pas été plus concluant (7e). Le mauvais état de la pelouse principalement sur les côtés n'a pas servi la qualité du jeu. Cela n'a cependant pas empêché Courtrai de se créer la première grosse occasion par Christophe Lepoint, qui a perdu son face à face avec Thomas Didillon (23e). Directement après, le gardien français s'est encore distingué sur une tête d'Ilombe Mboyo (24e). Alors que les Genkois semblaient endormis, Onuachu a placé une tête un peu à côté sur corner (24e). Par contre, Didillon s'est montré encore très alerte sur un coup de tête bien placé dans l'angle par Lepoint (27e). Comme en première période, Courtrai est passé près du but à la reprise: sur un centre de la droite de Petar Golubovic, Mboyo, qui a échappé à Carlos Cuesta, a expédié le ballon au-dessus du but (55e). Genk ne pardonnera pas cette énorme erreur. Sur un centre de Jhon Lucumi, Wouters a ouvert la marque d'une volée au second poteau (58e, 0-1). Grâce à ce but, le Racing a fait le plein de confiance mais n'a pas amélioré son efficacité. Stephen Odey a placé le ballon dans les mains d'Adam Jakubech (69e) et Onuachu en a fait autant en tentant un lob (71e). Courtrai a bien lancé une offensive finale mais le miracle n'a pas eu lieu. Kristof D'Haene, bousculé par Junya Ito, n'a pas poussé le ballon au fond (88e) et un envoi de Terem Moffi a été dévié par Lucumi (90e+3). (Belga)