Suspendu et renvoyé en tribune pour le match de play-off 1 face à Ostende (1-1) samedi, Felice Mazzu est soupçonné d'avoir communiqué, par l'entremise de son scouteur Miro Linari, à côté de lui en tribunes avec probablement des oreillettes, avec son staff technique durant la rencontre. Une scène notée dans le rapport du Match Delegate présent lors de cette rencontre obligeant, suivant les statuts, la Commission des litiges de l'Union belge à ouvrir un dossier. Felice Mazzu risque une amende et une suspension. Charleroi risque aussi une amende de 5.000 euros à verser à la Pro League qui a instauré cette règle depuis le 20 mars. C'est exactement la même épée de Damoclès, et pour les mêmes raisons, qui pèse au-dessus de la tête de Fred Vanderbiest, l'entraîneur du Lierse, soupçonné de la même infraction lors du match contre le Standard (1-0) en play-off 2a. (Belga)

Suspendu et renvoyé en tribune pour le match de play-off 1 face à Ostende (1-1) samedi, Felice Mazzu est soupçonné d'avoir communiqué, par l'entremise de son scouteur Miro Linari, à côté de lui en tribunes avec probablement des oreillettes, avec son staff technique durant la rencontre. Une scène notée dans le rapport du Match Delegate présent lors de cette rencontre obligeant, suivant les statuts, la Commission des litiges de l'Union belge à ouvrir un dossier. Felice Mazzu risque une amende et une suspension. Charleroi risque aussi une amende de 5.000 euros à verser à la Pro League qui a instauré cette règle depuis le 20 mars. C'est exactement la même épée de Damoclès, et pour les mêmes raisons, qui pèse au-dessus de la tête de Fred Vanderbiest, l'entraîneur du Lierse, soupçonné de la même infraction lors du match contre le Standard (1-0) en play-off 2a. (Belga)