Fejsal Mulic s'était rendu coupable d'un coup de genou dans le visage de Siebe Schrijvers, ce qui lui avait valu une rouge directe. La saison dernière, Mulic avait déjà écopé de trois journées de suspension, dont une avec sursis d'un an, pour un coup de coude à Christian Kabasele. Le sursis étant toujours en cours actuellement, Mulic devrait voir la journée de suspension en question devenir effective, en plus d'une éventuelle nouvelle sanction décidée par la Commission des litiges, qui se penchera sur son cas le 4 novembre. (Belga)

Fejsal Mulic s'était rendu coupable d'un coup de genou dans le visage de Siebe Schrijvers, ce qui lui avait valu une rouge directe. La saison dernière, Mulic avait déjà écopé de trois journées de suspension, dont une avec sursis d'un an, pour un coup de coude à Christian Kabasele. Le sursis étant toujours en cours actuellement, Mulic devrait voir la journée de suspension en question devenir effective, en plus d'une éventuelle nouvelle sanction décidée par la Commission des litiges, qui se penchera sur son cas le 4 novembre. (Belga)