A part dans les arrêts de jeu, et encore, il n'a jamais été question de onzième défaite pour Eupen dimanche au Kehrweg, où la physionomie du match a même démenti la situation pourtant mathématique des deux équipes au classement pendant toute la première mi-temps. Au point qu'au repos, 2-0, Les visiteurs s'en tiraient bien. Il avait en effet fallu attendre la 36e minute pour voir le gardien local Hendrik Van Crombrugge obligé de se coucher sur une tête un peu faiblarde de Ruud Vormer après un bon centre de Hans Vanaken. A part celà, rien, sinon un tir puissant mais largement à côté de Marvelous Nakamba (30e). Eupen qui n'avait pas, loin s'en faut, transformé toutes ses occasions en but, menait déjà méritoirement 2-0 à ce moment. Mbaye Leye, de la tête, avait en effet trompé Ludovic Butelle dès la 9e minute grâce à un rebond, sur un centre millimétré venu de la droite du pied gauche d'Eric Ocansey (1-0). Et le défenseur français Jordan Loties avait ensuite plongé pour propulser dans le but un centre de son capitaine Luis Garcia (2-0, 18e). On s'attendait forcément à un scénario assez différent à la reprise, même si le coach brugeois Ivan Leko n'avait pas attendu la mi-temps pour remplacer Saulo Decarli, dépassé par les événements sur son flanc gauche, par Jordy Clasie, à la demi-heure. Le temps de la résistance succédait donc à celui de la conquête pour Eupen. D'autant que Leko lança rapidement Anthony Limbombe dans la bagarre dont il retira Laurens De Bock (55e). Eupen résista à la vague jaune (des blauw en zwart !) jusqu'à la 68e minute, où Emmanuel Dennis réduisit en effet la marque (2-1) sur un service de Vormer. Mais les Germanophones menaient toujours, et auraient même rétabli l'écart de deux buts si Jean-Thierry Lazare (remplacé par Alessio Castro-Montes 3 minutes plus tard), n'avait pas galvaudé une énorme occasion en conclusion d'une contre-attaque rondement menée par Akram Afif à la 78e. Un raté qui coûta très cher à Eupen, rejoint sur penalty à la 90e, Loties ayant envoyé son pied dans la figure de Dennis. Fautivement, décida l'arbitre Lawrence Visser après avoir visionné les images de la phase. Le capitaine brugeois Vormer transforma imparablement (2-2). Le référee avait fait le contraire en 1e mi-temps, accordant d'abord un penalty à Leye, heurté par Nakamba à la 42e, avant d'entendre dans son oreillette que la faute avait été commise en dehors du rectangle... (Belga)

A part dans les arrêts de jeu, et encore, il n'a jamais été question de onzième défaite pour Eupen dimanche au Kehrweg, où la physionomie du match a même démenti la situation pourtant mathématique des deux équipes au classement pendant toute la première mi-temps. Au point qu'au repos, 2-0, Les visiteurs s'en tiraient bien. Il avait en effet fallu attendre la 36e minute pour voir le gardien local Hendrik Van Crombrugge obligé de se coucher sur une tête un peu faiblarde de Ruud Vormer après un bon centre de Hans Vanaken. A part celà, rien, sinon un tir puissant mais largement à côté de Marvelous Nakamba (30e). Eupen qui n'avait pas, loin s'en faut, transformé toutes ses occasions en but, menait déjà méritoirement 2-0 à ce moment. Mbaye Leye, de la tête, avait en effet trompé Ludovic Butelle dès la 9e minute grâce à un rebond, sur un centre millimétré venu de la droite du pied gauche d'Eric Ocansey (1-0). Et le défenseur français Jordan Loties avait ensuite plongé pour propulser dans le but un centre de son capitaine Luis Garcia (2-0, 18e). On s'attendait forcément à un scénario assez différent à la reprise, même si le coach brugeois Ivan Leko n'avait pas attendu la mi-temps pour remplacer Saulo Decarli, dépassé par les événements sur son flanc gauche, par Jordy Clasie, à la demi-heure. Le temps de la résistance succédait donc à celui de la conquête pour Eupen. D'autant que Leko lança rapidement Anthony Limbombe dans la bagarre dont il retira Laurens De Bock (55e). Eupen résista à la vague jaune (des blauw en zwart !) jusqu'à la 68e minute, où Emmanuel Dennis réduisit en effet la marque (2-1) sur un service de Vormer. Mais les Germanophones menaient toujours, et auraient même rétabli l'écart de deux buts si Jean-Thierry Lazare (remplacé par Alessio Castro-Montes 3 minutes plus tard), n'avait pas galvaudé une énorme occasion en conclusion d'une contre-attaque rondement menée par Akram Afif à la 78e. Un raté qui coûta très cher à Eupen, rejoint sur penalty à la 90e, Loties ayant envoyé son pied dans la figure de Dennis. Fautivement, décida l'arbitre Lawrence Visser après avoir visionné les images de la phase. Le capitaine brugeois Vormer transforma imparablement (2-2). Le référee avait fait le contraire en 1e mi-temps, accordant d'abord un penalty à Leye, heurté par Nakamba à la 42e, avant d'entendre dans son oreillette que la faute avait été commise en dehors du rectangle... (Belga)