Toute l'attention des observateurs et analystes se portera cependant sur le choc de Sclessin, histoire de vérifier qu'il s'agit encore bien d'un match au sommet, et non d'un banal duel entre une équipe du bas du classement (le Standard est 13e) et un traditionnel candidat au titre (Anderlecht est 2e).

La saison passée, on s'en souvient, les Rouches n'avaient concédé que le minimum aux mauves (deux victoires 2-0 en saison régulière, 2-1 et 1-1 en plays-offs).

Mal parti dans ce championnat 2015-2016, avec en point d'orgue une déroute à Bruges (7-1) lors de la 6e journée, le Standard qui semblait remis en selle après deux victoires d'affilée (2-3 à Charleroi et 2-1 contre Malines), n'a pas confirmé à Saint-Trond (1-0) dimanche passé.

Alors quel Standard dimanche ? Celui qui fait souvent trembler et même chuter Anderlecht, ou la banale équipe du fond de la classe qui se débat avec des moyens limités pour s'en dégager ?

La réponse à cette question intéresse en tout cas au premier chef Bruges, qui pourrait revenir à un point des mauves, si ceux-ci coulent dans le chaudron de Sclessin, trois jours à peine après leur difficile déplacement à Tottenham en Europa League.

A condition de battre le Racing Genk qui toutes proportions gardées, n'a pas tellement mieux réussi son premier tour que le Standard, et reste même sur trois défaites consécutives (0-4 contre le RMP, 3-2 à Ostende et 0-2 contre Lokeren). Il est certes dans le top-6, mais très loin de la tête, à 10 points de La Gantoise.

Cette dernière, toujours invaincue, et brillante en Ligue des Champions où elle a vraiment fait honneur au championnat de Belgique mercredi contre Valence (1-0), clôturera la 15e journée en recevant Charleroi, la seule équipe qui lui avait pris 4 points sur six (2-1 et 1-1) lors du play-off I la saison dernière...

Toute l'attention des observateurs et analystes se portera cependant sur le choc de Sclessin, histoire de vérifier qu'il s'agit encore bien d'un match au sommet, et non d'un banal duel entre une équipe du bas du classement (le Standard est 13e) et un traditionnel candidat au titre (Anderlecht est 2e). La saison passée, on s'en souvient, les Rouches n'avaient concédé que le minimum aux mauves (deux victoires 2-0 en saison régulière, 2-1 et 1-1 en plays-offs). Mal parti dans ce championnat 2015-2016, avec en point d'orgue une déroute à Bruges (7-1) lors de la 6e journée, le Standard qui semblait remis en selle après deux victoires d'affilée (2-3 à Charleroi et 2-1 contre Malines), n'a pas confirmé à Saint-Trond (1-0) dimanche passé. Alors quel Standard dimanche ? Celui qui fait souvent trembler et même chuter Anderlecht, ou la banale équipe du fond de la classe qui se débat avec des moyens limités pour s'en dégager ? La réponse à cette question intéresse en tout cas au premier chef Bruges, qui pourrait revenir à un point des mauves, si ceux-ci coulent dans le chaudron de Sclessin, trois jours à peine après leur difficile déplacement à Tottenham en Europa League. A condition de battre le Racing Genk qui toutes proportions gardées, n'a pas tellement mieux réussi son premier tour que le Standard, et reste même sur trois défaites consécutives (0-4 contre le RMP, 3-2 à Ostende et 0-2 contre Lokeren). Il est certes dans le top-6, mais très loin de la tête, à 10 points de La Gantoise. Cette dernière, toujours invaincue, et brillante en Ligue des Champions où elle a vraiment fait honneur au championnat de Belgique mercredi contre Valence (1-0), clôturera la 15e journée en recevant Charleroi, la seule équipe qui lui avait pris 4 points sur six (2-1 et 1-1) lors du play-off I la saison dernière...