On en est cependant pas encore là. Les Zèbres devront en effet notamment passer sur le corps de Georges Leekens et Lokeren, et affronter Malines, le bourreau des Rouches, dans la poule B. Malgré Courtrai cela semble en revanche plus facile pour le Standard dans le Groupe A. Mais quelle sera encore la motivation des troupes de Yannick Ferrera, si elles remportent la bataille du Stade Roi Baudouin contre Bruges, dimanche en finale de la Coupe ? On sait en effet qu'un billet direct pour les poules de l'Europe League sera glissé dans le trophée. Alors a quoi le P-O II pourra-t-il encore servir aux Liégeois dans ce cas de figure ? "L'an dernier Bruges avait gagné la Coupe et terminé 2e de la Pro League", a rappelé avec humour le directeur sportif du Standard Olivier Renard lundi à l'Union Belge, qui dévoilait le calendrier des play-offs I et II. "J'espère que ce sera cette fois l'inverse. Je verrais bien Bruges trébucher contre nous en Coupe, mais gagner le championnat dans la foulée. Cela arrangerait tout le monde..." L'administrateur-délégué du Sporting Mehdi Bayat a lui plus largement évoqué l'absence d'un club wallon en play-off I. "Ce n'est peut-être pas aussi singulier que certains l'imaginent", a-t-il ainsi fait observer. "Il n'y a en effet que trois clubs wallons sur les seize que compte la Pro League. Il n'est par conséquent pas incroyable que les clubs flamands ont pleinement réussi leur OPA sur le play-off I. Charleroi y était la saison passée, et on a sans doute un peu manqué de maturité pour refaire le coup cette année. C'était l'objectif mais même si on ne l'a pas atteint, on a malgré tout réalisé une bonne campagne. On va encore grandir et notre ambition à l'avenir sera d'être régulièrement dans le P-O I, et le plus souvent possible en coupe d'Europe. Mais cela va devenir de plus en plus difficile. Cette finale contre le Standard dont tout le monde parle, pourrait certes nous rapprocher de l'objectif européen. Mais je suis assez réaliste pour me rendre compte qu'arriver en finale du play-off II ne sera pas chose aisée. Il n'empêche qu'un double duel Charleroi - Standard, avec un véritable enjeu, constituerait effectivement l'affiche rêvée...", conclut Mehdi Bayat. (Belga)

On en est cependant pas encore là. Les Zèbres devront en effet notamment passer sur le corps de Georges Leekens et Lokeren, et affronter Malines, le bourreau des Rouches, dans la poule B. Malgré Courtrai cela semble en revanche plus facile pour le Standard dans le Groupe A. Mais quelle sera encore la motivation des troupes de Yannick Ferrera, si elles remportent la bataille du Stade Roi Baudouin contre Bruges, dimanche en finale de la Coupe ? On sait en effet qu'un billet direct pour les poules de l'Europe League sera glissé dans le trophée. Alors a quoi le P-O II pourra-t-il encore servir aux Liégeois dans ce cas de figure ? "L'an dernier Bruges avait gagné la Coupe et terminé 2e de la Pro League", a rappelé avec humour le directeur sportif du Standard Olivier Renard lundi à l'Union Belge, qui dévoilait le calendrier des play-offs I et II. "J'espère que ce sera cette fois l'inverse. Je verrais bien Bruges trébucher contre nous en Coupe, mais gagner le championnat dans la foulée. Cela arrangerait tout le monde..." L'administrateur-délégué du Sporting Mehdi Bayat a lui plus largement évoqué l'absence d'un club wallon en play-off I. "Ce n'est peut-être pas aussi singulier que certains l'imaginent", a-t-il ainsi fait observer. "Il n'y a en effet que trois clubs wallons sur les seize que compte la Pro League. Il n'est par conséquent pas incroyable que les clubs flamands ont pleinement réussi leur OPA sur le play-off I. Charleroi y était la saison passée, et on a sans doute un peu manqué de maturité pour refaire le coup cette année. C'était l'objectif mais même si on ne l'a pas atteint, on a malgré tout réalisé une bonne campagne. On va encore grandir et notre ambition à l'avenir sera d'être régulièrement dans le P-O I, et le plus souvent possible en coupe d'Europe. Mais cela va devenir de plus en plus difficile. Cette finale contre le Standard dont tout le monde parle, pourrait certes nous rapprocher de l'objectif européen. Mais je suis assez réaliste pour me rendre compte qu'arriver en finale du play-off II ne sera pas chose aisée. Il n'empêche qu'un double duel Charleroi - Standard, avec un véritable enjeu, constituerait effectivement l'affiche rêvée...", conclut Mehdi Bayat. (Belga)