La fumée dégagée avait obligé l'arbitre de la rencontre Luc Wouters à interrompre la partie durant quelques minutes. Mehdi Bayat, le directeur général du Sporting Charleroi, avait signifié à la Pro League que les supporters avaient exagéré. Le club carolo doit par ailleurs s'acquitter de l'amende de 25.000 euros prévue par le règlement interne de la Pro League. "Charleroi a reconnu les fait et concédé que le problème était sérieux, mais a ajouté en séance que le match n'avait pas été perturbé. Il n'y a d'ailleurs pas eu d'objet lancé sur le terrain et qu'il avait tout fait pour mettre fin à l'incident, insistant sur le fait que les supporters n'avait pas l'intention d'influer sur le cours du match", a expliqué la Commission. Mardi prochain, Charleroi doit comparaître devant la Chambre extraordinaire de la Commission des Litiges suite aux incidents de dimanche face au Standard, ayant aboutit à l'arrêt définitif du match suite aux comportements des supporters des deux clubs. (Belga)

La fumée dégagée avait obligé l'arbitre de la rencontre Luc Wouters à interrompre la partie durant quelques minutes. Mehdi Bayat, le directeur général du Sporting Charleroi, avait signifié à la Pro League que les supporters avaient exagéré. Le club carolo doit par ailleurs s'acquitter de l'amende de 25.000 euros prévue par le règlement interne de la Pro League. "Charleroi a reconnu les fait et concédé que le problème était sérieux, mais a ajouté en séance que le match n'avait pas été perturbé. Il n'y a d'ailleurs pas eu d'objet lancé sur le terrain et qu'il avait tout fait pour mettre fin à l'incident, insistant sur le fait que les supporters n'avait pas l'intention d'influer sur le cours du match", a expliqué la Commission. Mardi prochain, Charleroi doit comparaître devant la Chambre extraordinaire de la Commission des Litiges suite aux incidents de dimanche face au Standard, ayant aboutit à l'arrêt définitif du match suite aux comportements des supporters des deux clubs. (Belga)