Anderlecht, quatrième, a en effet bu la tasse, 3-0, samedi à Genk, le leader. Et Bruges, deuxième, n'a pas laissé la moindre chance à La Gantoise, cinquième, dimanche après-midi au Jan Breydel (3-0). Autrement dit si la tendance devait se confirmer en semaine lors de la deuxième journée (Antwerp-Genk, La Gantoise-Standard et Anderlecht-Club Bruges), le tiercé final sera pratiquement déjà connu. Reste à espérer qu'il y aura du suspense pour ce qui concerne l'ordre. En attendant Genk a toujours ses quatre points d'avance... Siebe Schrijvers s'est d'emblée distingué dimanche à Bruges. L'ex-joueur de Genk a en effet d'abord tiré de loin hors de portée de Thomas Kamininski, mais sur le haut de l'équerre, à la 4e, avant de contraindre le gardien visiteur à repousser un envoi du bout des doigts à la 7e. Gand n'allait visiblement pas tenir longtemps, et le capitaine brugeois Ruud Vormer catapulta effectivement une volée du gauche imparable sur un centre de Dennis, à la 14e (1-0). Une occasion qu'il ne pouvait pas rater, à partir du moment où il avait bien senti où et comment le ballon allait lui arriver. On ne le savait pas encore même si on s'en doutait un peu, mais le match était (presque) déjà joué. Il le fut complètement douze minutes plus tard. Parce que Vadis Odjidja rua dans les jambes de Wesley et fut renvoyé au vestiaire par l'arbitre Erik Lambrechts, après examen du film du rodéo, à la 25e, et qu'un missile sol-air de Clinton Mata termina sa course en plein dans la cible, à la 26e (2-0). La bataille des Flandres, épisode 3, risquait de tourner au massacre, et plus personne n'envisageait un retournement de situation. Encore moins lorsque Dennis réussit son deuxième assist de l'après-midi - et de la saison -, cette fois au profit de Hans Vanaken, à la 57e. Une copie quasi-conforme du premier but, sauf que le Soulier d'Or frappa lui du droit (3-0). Le quatrième but brugeois, signé Krépin Diatta sur un nouvel assist de Dennis, à la 64e, fut toutefois annulé pour hors-jeu par le VAR (64e). Kaminski et le poteau neutralisèrent ensuite des essais de Loïs Openda, qui venait de remplacer Wesley, et Vormer, sur la même phase (74e). La Gantoise s'en est finalement encore bien tirée... (Belga)