Les Malinois entamaient la rencontre tambour battant avec un but annulé logiquement pour hors-jeu à la 3e minute ou encore avec une contre-attaque ponctuée par une frappe lointaine de Geoffrey Hairemans sans danger pour Mignolet (9e). Mignolet s'interposait encore à bout portant après un corner malinois qui revenait dans les pieds de Souza qui reprenait au petit rectangle sur le portier Brugeois (35e). Les Blauw en Zwart répondaient dans la foulée. Sur contre-attaque Vormer récupérait le ballon et frappait de loin, obligeant le gardien à intervenir une première fois avant de s'employer à nouveau sur la reprise de la tête de Bas Dost (36e). Les champions en titre mettaient enfin le nez à la fenêtre dans cette première mi-temps indigente de leur part. Les Brugeois terminaient mieux ce premier acte et se créaient deux opportunités par Vormer (43e) et Dost (45e), sans pour autant inquiéter le portier des Sang et Or. Revenus des vestiaires avec de meilleures dispositions et trois nouveaux joueurs sur le terrain, les joueurs de Philippe Clément ouvraient la marque après six minutes. À la suite d'un centre, Vanaken, esseulé dans le petit rectangle, reprenait le ballon qui était repoussé par le gardien. Le cuir revenait dans les pieds de Bas Dost au bon endroit pour donner l'avance aux Brugeois (51e, 0-1). À la 65e minute, Hugo Cuypers, bien lancé dans le dos d'une défense brugeoise mal alignée, ne tremblait pas lors de son face-à-face avec Simon Mignolet. Il décochait une frappe croisée qui ne laissait aucune chance à l'ancien portier de Liverpool (1-1). Treize minutes plus tard, les Sang et Or prenaient l'avantage via un superbe lob de Rob Schoofs. Placé à l'extérieur du rectangle, le capitaine tentait sa chance et surmontait un Simon Mignolet à la main moins ferme qu'à l'accoutumée (1-2). Bruges s'inclinait après avoir mené et préparait de la pire des manières son match décisif de Ligue des champions contre Leipzig, mercredi. (Belga)

Les Malinois entamaient la rencontre tambour battant avec un but annulé logiquement pour hors-jeu à la 3e minute ou encore avec une contre-attaque ponctuée par une frappe lointaine de Geoffrey Hairemans sans danger pour Mignolet (9e). Mignolet s'interposait encore à bout portant après un corner malinois qui revenait dans les pieds de Souza qui reprenait au petit rectangle sur le portier Brugeois (35e). Les Blauw en Zwart répondaient dans la foulée. Sur contre-attaque Vormer récupérait le ballon et frappait de loin, obligeant le gardien à intervenir une première fois avant de s'employer à nouveau sur la reprise de la tête de Bas Dost (36e). Les champions en titre mettaient enfin le nez à la fenêtre dans cette première mi-temps indigente de leur part. Les Brugeois terminaient mieux ce premier acte et se créaient deux opportunités par Vormer (43e) et Dost (45e), sans pour autant inquiéter le portier des Sang et Or. Revenus des vestiaires avec de meilleures dispositions et trois nouveaux joueurs sur le terrain, les joueurs de Philippe Clément ouvraient la marque après six minutes. À la suite d'un centre, Vanaken, esseulé dans le petit rectangle, reprenait le ballon qui était repoussé par le gardien. Le cuir revenait dans les pieds de Bas Dost au bon endroit pour donner l'avance aux Brugeois (51e, 0-1). À la 65e minute, Hugo Cuypers, bien lancé dans le dos d'une défense brugeoise mal alignée, ne tremblait pas lors de son face-à-face avec Simon Mignolet. Il décochait une frappe croisée qui ne laissait aucune chance à l'ancien portier de Liverpool (1-1). Treize minutes plus tard, les Sang et Or prenaient l'avantage via un superbe lob de Rob Schoofs. Placé à l'extérieur du rectangle, le capitaine tentait sa chance et surmontait un Simon Mignolet à la main moins ferme qu'à l'accoutumée (1-2). Bruges s'inclinait après avoir mené et préparait de la pire des manières son match décisif de Ligue des champions contre Leipzig, mercredi. (Belga)