"J'ai regardé les images et je pense qu'il n'a pas de faute de main", a affirmé Ruud Vormer à l'issue de la rencontre. "Je glisse et le ballon vient directement sur mon bras. En outre, vous voyez que mes yeux sont fermés. Que vouliez-vous que je fasse ? Je n'ai rien commis de volontaire, même si je comprend que la vidéo soit intervenue. Nous avons fêté cela déjà un peu dans le vestiaire, mais le plus gros des festivités est à venir. Cela allait encore au niveau du stress, mais il est vrai que nous n'avons pas joué de super playoffs. Il faut être honnête. Nous devions absolument l'emporter contre Charleroi et nous l'avons fait, cela nous permettait de pouvoir prendre un point à Standard pour être champion", a conclut le Néerlandais du Club Bruges, Soulier d'Or. (Belga)

"J'ai regardé les images et je pense qu'il n'a pas de faute de main", a affirmé Ruud Vormer à l'issue de la rencontre. "Je glisse et le ballon vient directement sur mon bras. En outre, vous voyez que mes yeux sont fermés. Que vouliez-vous que je fasse ? Je n'ai rien commis de volontaire, même si je comprend que la vidéo soit intervenue. Nous avons fêté cela déjà un peu dans le vestiaire, mais le plus gros des festivités est à venir. Cela allait encore au niveau du stress, mais il est vrai que nous n'avons pas joué de super playoffs. Il faut être honnête. Nous devions absolument l'emporter contre Charleroi et nous l'avons fait, cela nous permettait de pouvoir prendre un point à Standard pour être champion", a conclut le Néerlandais du Club Bruges, Soulier d'Or. (Belga)