Après la blessure de l'arrière gauche Ivan Obradovic, Anderlecht a commencé à rechercher un renfort. "Nous avons d'abord essayé Fabrice N'Sakala et ensuite Frank Acheampong, qui entre-temps est aussi devenu indisponible. Il était clait qu'une solution devait être trouvée. Büttner manque de rythme de match, mais je suis content de ce que j'ai vu aujourd'hui à l'entraînement. Physiquement, la différence n'est pas très grande", a ajouté Hasi. Anderlecht (3e) engrange les points mais ne laisse pas une grande impression. Pour viser un 34e titre national, il doit s'améliorer. "Nous avons vu l'équilibre disparaîte dans l'équipe. Il y a eu la blessure de Dendoncker, les cartes jaunes de Defour et le départ de Gillet, qui était un back-up au milieu du jeu. Les choix étaient limités. Avec Badji, nous avons de nouveau un médian fort physiquement et très expérimenté. Un joueur avec d'autres caractéristiques que les médians talentueux de notre noyau." . (Belga)

Après la blessure de l'arrière gauche Ivan Obradovic, Anderlecht a commencé à rechercher un renfort. "Nous avons d'abord essayé Fabrice N'Sakala et ensuite Frank Acheampong, qui entre-temps est aussi devenu indisponible. Il était clait qu'une solution devait être trouvée. Büttner manque de rythme de match, mais je suis content de ce que j'ai vu aujourd'hui à l'entraînement. Physiquement, la différence n'est pas très grande", a ajouté Hasi. Anderlecht (3e) engrange les points mais ne laisse pas une grande impression. Pour viser un 34e titre national, il doit s'améliorer. "Nous avons vu l'équilibre disparaîte dans l'équipe. Il y a eu la blessure de Dendoncker, les cartes jaunes de Defour et le départ de Gillet, qui était un back-up au milieu du jeu. Les choix étaient limités. Avec Badji, nous avons de nouveau un médian fort physiquement et très expérimenté. Un joueur avec d'autres caractéristiques que les médians talentueux de notre noyau." . (Belga)