"Un arbitre prend entre 100 et 150 décisions par match et entre trois et quatre décisions clés, sachant que ne pas siffler est en soi une décision", a expliqué Layec. Le PRD distingue les "décisions attendues" (70 pour-cent), les décisions "supportables" (19 pour-cent), "c'est-à-dire la zone grise, où l'on peut accepter la décision quelle qu'elle soit", et les "erreurs claires et manifestes" (11 pour-cent). "Aujourd'hui, la plupart des discussions concernent la zone grise. Par exemple, sur un match, l'arbitre donnera carton jaune et le lendemain un autre arbitre donnera rouge. Il faut que le monde du football le comprenne, et il le comprend, on peut avoir des décisions différentes d'un match à un autre. Cela dépend du contexte, du feeling de l'arbitre." Les arbitres belges ont dû juger 1.014 moments importants (penalties, cartes jaunes et rouges, coups francs) durant la phase classique, selon les statistiques du PRD. "Ils ont donné 89 pour-cent de bonnes décisions, c'est-à-dire des décisions attendues ou des décisions en zone grise. Cela fait 116 erreurs majeures sur le terrain, ce qui signifie 3,41 erreurs par journée et 0,37 par match, ce qui n'est pas neutre. Cela avant l'intervention du VAR. Sur ces 116 erreurs, 86 pour-cent ont été corrigées correctement selon nous", a détaillé le directeur technique. (Belga)

"Un arbitre prend entre 100 et 150 décisions par match et entre trois et quatre décisions clés, sachant que ne pas siffler est en soi une décision", a expliqué Layec. Le PRD distingue les "décisions attendues" (70 pour-cent), les décisions "supportables" (19 pour-cent), "c'est-à-dire la zone grise, où l'on peut accepter la décision quelle qu'elle soit", et les "erreurs claires et manifestes" (11 pour-cent). "Aujourd'hui, la plupart des discussions concernent la zone grise. Par exemple, sur un match, l'arbitre donnera carton jaune et le lendemain un autre arbitre donnera rouge. Il faut que le monde du football le comprenne, et il le comprend, on peut avoir des décisions différentes d'un match à un autre. Cela dépend du contexte, du feeling de l'arbitre." Les arbitres belges ont dû juger 1.014 moments importants (penalties, cartes jaunes et rouges, coups francs) durant la phase classique, selon les statistiques du PRD. "Ils ont donné 89 pour-cent de bonnes décisions, c'est-à-dire des décisions attendues ou des décisions en zone grise. Cela fait 116 erreurs majeures sur le terrain, ce qui signifie 3,41 erreurs par journée et 0,37 par match, ce qui n'est pas neutre. Cela avant l'intervention du VAR. Sur ces 116 erreurs, 86 pour-cent ont été corrigées correctement selon nous", a détaillé le directeur technique. (Belga)