Lors des matchs du 12 mai et du 15 mai, les supporters de l'Union se sont rendus coupables d'usage de matériel pyrotechnique. Plusieurs fumigènes, deux pétards et un stroboscope ont été déclenchés, à chaque fois sans interférer avec le match. Pour chaque match, le club unioniste a été condamné à une amende de 3500 euros. Le 11 mai, lors de la réception de l'Union, les supporters brugeois ont fait usage d'au moins une cinquantaine de feux de Bengale ainsi que des pétards et des fumigènes, notamment. Enfin, l'Antwerp a été tenu responsable du comportement de ses supporters lors de l'accueil du Club de Bruges le 15 mai. À trois reprises, sur les buts du Club et au coup de sifflet final, des supporters anversois ont lancé des gobelets en plastique sur le terrain et jeté des appareils pyrotechniques sur le terrain. Plus d'une demi-heure après le coup de sifflet final, un supporter anversois a également dû être extrait du filet qui sépare les supporters des deux camps. (Belga)

Lors des matchs du 12 mai et du 15 mai, les supporters de l'Union se sont rendus coupables d'usage de matériel pyrotechnique. Plusieurs fumigènes, deux pétards et un stroboscope ont été déclenchés, à chaque fois sans interférer avec le match. Pour chaque match, le club unioniste a été condamné à une amende de 3500 euros. Le 11 mai, lors de la réception de l'Union, les supporters brugeois ont fait usage d'au moins une cinquantaine de feux de Bengale ainsi que des pétards et des fumigènes, notamment. Enfin, l'Antwerp a été tenu responsable du comportement de ses supporters lors de l'accueil du Club de Bruges le 15 mai. À trois reprises, sur les buts du Club et au coup de sifflet final, des supporters anversois ont lancé des gobelets en plastique sur le terrain et jeté des appareils pyrotechniques sur le terrain. Plus d'une demi-heure après le coup de sifflet final, un supporter anversois a également dû être extrait du filet qui sépare les supporters des deux camps. (Belga)