Pour arracher un sixième succès à domicile, Michel Preud'homme a associé Vossen, Izquierdo et Anthony Limbombe en attaque. Yannick Ferrera a étonné en laissant ses cadres Yohan Croizet et Nicolas Verdier sur le banc et en offrant à Dalibor Veselinovic sa première titularisation. Pendant les premières minutes, on a eu l'impression que le coach malinois avait imaginé un plan pour surprendre le champion en titre. Dimitris Kolovos (4e), Tim Matthys (5e), Mats Rits (12e) ont allumé Ludovic Butelle. Sur coup de coin, Uros Vitas a expédié le ballon dans les jambes du gardien français et sur le rebond, Ahmed El Messaoudi n'a pas poussé le ballon au fond du but (23e). Malines avait laissé passer sa chance: dès ce moment, Bruges a haussé le rythme. Alors qu'ils avaient multiplié les incompréhensions, les visités ont commencé à bien combiner. Colin Coosemans a eu la chance de voir une reprise de la tête de Benoît Poulain s'écraser sur la barre (33e) avant que Vossen ne transforme son 4e penalty de la saison (39e, 1-0). Bruges était lancé et Izquierdo a allumé un feu d'artifice (49e, 2-0). Le public a vu trois buts en trois minutes: Bjelica a réduit la marque (50e, 2-1) et Vossen a redonné de l'air aux Brugeois (52e, 3-1). En manquant la transformation d'un penalty, Veselinovic a condamné Malines (59e) et Vossen l'a tronçonné. L'attaquant a ajouté un nouveau but (64e, 4-1) avant de servir Vanaken (79e, 5-1). C'était le grand soir pour Vossen, qui a marqué un quatrième goal (82e, 6-1) avant de quitter la pelouse sous les applaudissements du public (83e). (Belga)

Pour arracher un sixième succès à domicile, Michel Preud'homme a associé Vossen, Izquierdo et Anthony Limbombe en attaque. Yannick Ferrera a étonné en laissant ses cadres Yohan Croizet et Nicolas Verdier sur le banc et en offrant à Dalibor Veselinovic sa première titularisation. Pendant les premières minutes, on a eu l'impression que le coach malinois avait imaginé un plan pour surprendre le champion en titre. Dimitris Kolovos (4e), Tim Matthys (5e), Mats Rits (12e) ont allumé Ludovic Butelle. Sur coup de coin, Uros Vitas a expédié le ballon dans les jambes du gardien français et sur le rebond, Ahmed El Messaoudi n'a pas poussé le ballon au fond du but (23e). Malines avait laissé passer sa chance: dès ce moment, Bruges a haussé le rythme. Alors qu'ils avaient multiplié les incompréhensions, les visités ont commencé à bien combiner. Colin Coosemans a eu la chance de voir une reprise de la tête de Benoît Poulain s'écraser sur la barre (33e) avant que Vossen ne transforme son 4e penalty de la saison (39e, 1-0). Bruges était lancé et Izquierdo a allumé un feu d'artifice (49e, 2-0). Le public a vu trois buts en trois minutes: Bjelica a réduit la marque (50e, 2-1) et Vossen a redonné de l'air aux Brugeois (52e, 3-1). En manquant la transformation d'un penalty, Veselinovic a condamné Malines (59e) et Vossen l'a tronçonné. L'attaquant a ajouté un nouveau but (64e, 4-1) avant de servir Vanaken (79e, 5-1). C'était le grand soir pour Vossen, qui a marqué un quatrième goal (82e, 6-1) avant de quitter la pelouse sous les applaudissements du public (83e). (Belga)