Hein Vanhaezebrouck avait fait une petite révolution en alignant d'entrée un trio défensif original (Ognjen Vranjes, Sebastiaan Bornaux, Antonio Milic). Devant Zakaria Bakkali et Pieter Gerkens étaient chargés d'alimenter Dimata. L'attaquant a rapidement envoyé le ballon au fond mais Nicolas Laforge a annulé le goal pour une poussée préalable sur Jur Schyvers (3e). Si l'international espoir belge ne s'est pas montré très habile de la tête sur un centre de Bakkali (5e), il n'a pas manqué la transformation d'un penalty accordé pour une faute commise sur lui par Louis Verstreate (12e, 0-1). Waasland-Beveren a tenté de se montrer mais Apostolos Velios s'est heurté à Thomas Didillon (14e). En face, Davy Roef, dont le salaire est payé par Anderlecht, était absent. Son remplaçant, Kevin Debaty, a eu du travail notamment sur un tir de Bakkali (24e). Anderlecht a alors été obligé de remplacer Sven Kums, blessé, par Albert Sambi Lokonga (33e). Le jeune frère du Standardman Paul-José Mpoku disputait ainsi ses premières minutes de jeu de la saison. Anderlecht a continué à dominer la rencontre, se montrant très appliqué sur les phases arrêtées. Les Waeslandiens n'ont jamais été dangereux en contre mais les Anderlechtois n'ont pas trompé le gardien adverse non plus. La seconde période a débuté au ralenti avec une petite ouverture pour Vellios (52e). Les spectateurs ont eu droit à un festival de cartes jaunes (deux par équipe) avant que Vellios n'oblige Didillon à sortir son envoi du plat du pied (62e). Anderlecht avait beau avoir 67 pour cent de possession de balle, il n'inquiétait pas son adversaire, qui s'est retrouvé boosté suite à l'exclusion de Milic (72e, 2 jaunes). Vanhaezebrouck a alors sorti Bakkali pour un défenseur, Dennis Appiah (77e). Paradoxalement, les Waeslandiens ont commencé à effectuer des fautes, leur valant deux cartes jaunes supplémentaires, et des erreurs tactiques. Dimata en a profité pour donner à Trebel le ballon du second but (84e, 0-2). La victoire était à portée des Mauves surtout que Maximiliano Caufriez était renvoyé au vestiaire (90e, 2 jaunes). Mais cette année, Anderlecht a dû mal à conserver le zéro derrière et Sanneh, monté au jeu à la place de Trebel (87e), a confirmé la tendance (90e+3, 1-2). (Belga)

Hein Vanhaezebrouck avait fait une petite révolution en alignant d'entrée un trio défensif original (Ognjen Vranjes, Sebastiaan Bornaux, Antonio Milic). Devant Zakaria Bakkali et Pieter Gerkens étaient chargés d'alimenter Dimata. L'attaquant a rapidement envoyé le ballon au fond mais Nicolas Laforge a annulé le goal pour une poussée préalable sur Jur Schyvers (3e). Si l'international espoir belge ne s'est pas montré très habile de la tête sur un centre de Bakkali (5e), il n'a pas manqué la transformation d'un penalty accordé pour une faute commise sur lui par Louis Verstreate (12e, 0-1). Waasland-Beveren a tenté de se montrer mais Apostolos Velios s'est heurté à Thomas Didillon (14e). En face, Davy Roef, dont le salaire est payé par Anderlecht, était absent. Son remplaçant, Kevin Debaty, a eu du travail notamment sur un tir de Bakkali (24e). Anderlecht a alors été obligé de remplacer Sven Kums, blessé, par Albert Sambi Lokonga (33e). Le jeune frère du Standardman Paul-José Mpoku disputait ainsi ses premières minutes de jeu de la saison. Anderlecht a continué à dominer la rencontre, se montrant très appliqué sur les phases arrêtées. Les Waeslandiens n'ont jamais été dangereux en contre mais les Anderlechtois n'ont pas trompé le gardien adverse non plus. La seconde période a débuté au ralenti avec une petite ouverture pour Vellios (52e). Les spectateurs ont eu droit à un festival de cartes jaunes (deux par équipe) avant que Vellios n'oblige Didillon à sortir son envoi du plat du pied (62e). Anderlecht avait beau avoir 67 pour cent de possession de balle, il n'inquiétait pas son adversaire, qui s'est retrouvé boosté suite à l'exclusion de Milic (72e, 2 jaunes). Vanhaezebrouck a alors sorti Bakkali pour un défenseur, Dennis Appiah (77e). Paradoxalement, les Waeslandiens ont commencé à effectuer des fautes, leur valant deux cartes jaunes supplémentaires, et des erreurs tactiques. Dimata en a profité pour donner à Trebel le ballon du second but (84e, 0-2). La victoire était à portée des Mauves surtout que Maximiliano Caufriez était renvoyé au vestiaire (90e, 2 jaunes). Mais cette année, Anderlecht a dû mal à conserver le zéro derrière et Sanneh, monté au jeu à la place de Trebel (87e), a confirmé la tendance (90e+3, 1-2). (Belga)