Placé dans la première série et s'élançant du couloir 6, Watrin, 29 ans, s'est imposé en 45.88, améliorant déjà son récent record de Belgique de 46.15, qu'il avait établi le 26 février dernier à Louvain-la-Neuve. Watrin vit une excellente saison indoor sur 400m: alors que son record personnel était de 47.06 depuis 2015, il s'est qualifié pour les Mondiaux le 29 janvier avec un chrono de 46.44. Le 26 février, lors des championnats de Belgique à Louvain-la-Neuve, il effaçait des tablettes le record de Belgique de Cédric Van Branteghem, qui datait de 2003 (46.18) avec un chrono de 46.15. Une marque déjà améliorée vendredi. Son chrono de 45.88 constitue le meilleur chrono des séries. Il est le seul athlète à être descendu sous les 46 secondes, le Suédois Carl Bengström réalisant le deuxième temps en 46.45 Les deux premiers de chacune des cinq séries et les deux meilleurs chronos restants avancent en demi-finales, programmées en soirée (19h15). (Belga)

Placé dans la première série et s'élançant du couloir 6, Watrin, 29 ans, s'est imposé en 45.88, améliorant déjà son récent record de Belgique de 46.15, qu'il avait établi le 26 février dernier à Louvain-la-Neuve. Watrin vit une excellente saison indoor sur 400m: alors que son record personnel était de 47.06 depuis 2015, il s'est qualifié pour les Mondiaux le 29 janvier avec un chrono de 46.44. Le 26 février, lors des championnats de Belgique à Louvain-la-Neuve, il effaçait des tablettes le record de Belgique de Cédric Van Branteghem, qui datait de 2003 (46.18) avec un chrono de 46.15. Une marque déjà améliorée vendredi. Son chrono de 45.88 constitue le meilleur chrono des séries. Il est le seul athlète à être descendu sous les 46 secondes, le Suédois Carl Bengström réalisant le deuxième temps en 46.45 Les deux premiers de chacune des cinq séries et les deux meilleurs chronos restants avancent en demi-finales, programmées en soirée (19h15). (Belga)