Le champion du monde, 2e de la Doyenne en 2015, 4e en 2018, 5e en 2020, a dominé, mercredi, le Mur de Huy et la bataille des puncheurs, pour la troisième fois de sa carrière. Il disputera la Doyenne avec toute la confiance retrouvée avec cette fois l'espoir de réussir le doublé ardennais (Flèche-Doyenne) qui plus est avec le maillot arc-en-ciel sur les épaules. Seul sept coureurs ont réalisé ce doublé. Val Le Slovène, qui a un peu manqué son sprint à Huy, veut rééditer son succès et ainsi réaliser lui aussi un doublé, gagner la course deux années de suite, assez rare dans Liège-Bastogne-Liège. Il y en a eu huit à ce jour et le dernier remonte à 1997-98 avec Michele Bartoli. Troisième mercredi de la Flèche Wallonne, l'Espagnol Alejandro Valverde, qui nourrissait quelque regret pour un mauvais placement au pied du Mur de Huy mercredi, reste un candidat sérieux à un 5e titre à Liège qui serait la cerise sur son gâteau d'anniversaire (41). L'Espagnol s'est déjà imposé en 2006, 2008, 2015 et 2017 et a réussi trois "doublés ardennais" (2006, 2015, 2017). Absents mercredi, à cause de contrôles positifs au Covid-19 au sein de leur l'équipe (un membre du staff et le coureur Diego Ulissi), les coureurs de la formation UAE Team Emirates, notamment Marc Hirschi et Tadej Pogacar, pourraient, au bénéfice des tests négatifs vendredi, réintégrer le peloton dimanche au départ à Liège et figurer parmi les favoris. Là encore une forme de revanche sur leur malchance du milieu de semaine. Les candidats à la victoire semblent plus nombreux qu'au sommet du Mur de Huy. L'armada d'Ineos-Grenadiers présente au départ Michal Kwiatkowski, Richard Carapaz, Tom Pidcock, Tao Geoghegan Hart, et Adam Yates. L'Allemand Max Schachmann (BORA), le Canadien Michael Woods (Israel Start Up Nation), les Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Wout Poels (Bahrain Victorious), vainqueur en 2016, le Danois Jacob Fulgsang (Astana-Premier Tech), lauréat en 2019, les Français Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et David Gaudu (Groupama-FDJ), le Colombien Esteban Chaves (BikeExchange), autant d'acteurs bien en vue dans la Flèche qui devraient être encore à la fête dimanche. Côté belge, on suivra entre autres Philippe Gilbert, dernier vainqueur noir-jaune-rouge en 2011,Tim Wellens (Lotto-Soudal), Jelle Vanendert (Bingoal Pauwels Sauces WB), Tiesj Benoot (DSM), Dylan Teuns (Barhain-Victorious), Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën) et Quinten Herman (Intermarché-Wanty-Gobert), premier Belge mercredi à Huy. Le parcours de Liège-Bastogne-Liège est sensiblement semblable à celui des deux dernières éditions, avec l'arrivée fixée depuis deux ans, non plus à Ans, mais sur le Quai des Ardennes à Liège. La côte de Desnié (km 210) est entrée dans la liste des difficultés. Le départ de la 107e édition de Liège-Bastogne-Liège sera donné à Liège à 10 heures. L'arrivée sera jugée vers 16h35, sur base de l'horaire le plus rapide. (Belga)

Le champion du monde, 2e de la Doyenne en 2015, 4e en 2018, 5e en 2020, a dominé, mercredi, le Mur de Huy et la bataille des puncheurs, pour la troisième fois de sa carrière. Il disputera la Doyenne avec toute la confiance retrouvée avec cette fois l'espoir de réussir le doublé ardennais (Flèche-Doyenne) qui plus est avec le maillot arc-en-ciel sur les épaules. Seul sept coureurs ont réalisé ce doublé. Val Le Slovène, qui a un peu manqué son sprint à Huy, veut rééditer son succès et ainsi réaliser lui aussi un doublé, gagner la course deux années de suite, assez rare dans Liège-Bastogne-Liège. Il y en a eu huit à ce jour et le dernier remonte à 1997-98 avec Michele Bartoli. Troisième mercredi de la Flèche Wallonne, l'Espagnol Alejandro Valverde, qui nourrissait quelque regret pour un mauvais placement au pied du Mur de Huy mercredi, reste un candidat sérieux à un 5e titre à Liège qui serait la cerise sur son gâteau d'anniversaire (41). L'Espagnol s'est déjà imposé en 2006, 2008, 2015 et 2017 et a réussi trois "doublés ardennais" (2006, 2015, 2017). Absents mercredi, à cause de contrôles positifs au Covid-19 au sein de leur l'équipe (un membre du staff et le coureur Diego Ulissi), les coureurs de la formation UAE Team Emirates, notamment Marc Hirschi et Tadej Pogacar, pourraient, au bénéfice des tests négatifs vendredi, réintégrer le peloton dimanche au départ à Liège et figurer parmi les favoris. Là encore une forme de revanche sur leur malchance du milieu de semaine. Les candidats à la victoire semblent plus nombreux qu'au sommet du Mur de Huy. L'armada d'Ineos-Grenadiers présente au départ Michal Kwiatkowski, Richard Carapaz, Tom Pidcock, Tao Geoghegan Hart, et Adam Yates. L'Allemand Max Schachmann (BORA), le Canadien Michael Woods (Israel Start Up Nation), les Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Wout Poels (Bahrain Victorious), vainqueur en 2016, le Danois Jacob Fulgsang (Astana-Premier Tech), lauréat en 2019, les Français Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et David Gaudu (Groupama-FDJ), le Colombien Esteban Chaves (BikeExchange), autant d'acteurs bien en vue dans la Flèche qui devraient être encore à la fête dimanche. Côté belge, on suivra entre autres Philippe Gilbert, dernier vainqueur noir-jaune-rouge en 2011,Tim Wellens (Lotto-Soudal), Jelle Vanendert (Bingoal Pauwels Sauces WB), Tiesj Benoot (DSM), Dylan Teuns (Barhain-Victorious), Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën) et Quinten Herman (Intermarché-Wanty-Gobert), premier Belge mercredi à Huy. Le parcours de Liège-Bastogne-Liège est sensiblement semblable à celui des deux dernières éditions, avec l'arrivée fixée depuis deux ans, non plus à Ans, mais sur le Quai des Ardennes à Liège. La côte de Desnié (km 210) est entrée dans la liste des difficultés. Le départ de la 107e édition de Liège-Bastogne-Liège sera donné à Liège à 10 heures. L'arrivée sera jugée vers 16h35, sur base de l'horaire le plus rapide. (Belga)