"C'est un sentiment toujours particulier de porter ce maillot, c'est vraiment différent de l'année dernière", a déclaré Alaphilippe après l'arrivée. "Je suis soulagé et beaucoup plus relax d'avoir gagné dimanche. Porter le maillot, c'est presque chaque jour un moment et une émotion différente. J'étais fier de voir l'équipe rouler et me voir en jaune après deux étapes. Je veux toujours plus." En 2019, Alaphilippe avait abandonné le maillot jaune à l'issue de la 18e étape, quatorze jours après l'avoir enlevé. "Les étapes alpestres, je les ai reconnues et ça va vraiment vraiment être difficile (de rester leader jusqu'à Paris). Mais je continue de prendre jour après jour." Mardi, la 4e étape offrira une première arrivée en altitude, à Orcières-Merlette, après une ascension de 14,9 km à 7,4%. "Ce sera une étape difficile mais je vais tout donner parce que c'est un honneur et une immense fierté de porter le maillot jaune. Je vais tout faire pour le garder une journée de plus, ensuite ce ne sera que du bonus. J'ai regardé le profil de l'étape mais je ne l'ai pas encore bien étudiée. Dans le final, ce sont les jambes qui vont parler." (Belga)

"C'est un sentiment toujours particulier de porter ce maillot, c'est vraiment différent de l'année dernière", a déclaré Alaphilippe après l'arrivée. "Je suis soulagé et beaucoup plus relax d'avoir gagné dimanche. Porter le maillot, c'est presque chaque jour un moment et une émotion différente. J'étais fier de voir l'équipe rouler et me voir en jaune après deux étapes. Je veux toujours plus." En 2019, Alaphilippe avait abandonné le maillot jaune à l'issue de la 18e étape, quatorze jours après l'avoir enlevé. "Les étapes alpestres, je les ai reconnues et ça va vraiment vraiment être difficile (de rester leader jusqu'à Paris). Mais je continue de prendre jour après jour." Mardi, la 4e étape offrira une première arrivée en altitude, à Orcières-Merlette, après une ascension de 14,9 km à 7,4%. "Ce sera une étape difficile mais je vais tout donner parce que c'est un honneur et une immense fierté de porter le maillot jaune. Je vais tout faire pour le garder une journée de plus, ensuite ce ne sera que du bonus. J'ai regardé le profil de l'étape mais je ne l'ai pas encore bien étudiée. Dans le final, ce sont les jambes qui vont parler." (Belga)