Alaphilippe avait chuté lors de la 3e étape du Tour du Pays Basque le 5 avril et souffre toujours du genou. Cinquième de Paris-Nice (et vainqueur d'étape) et 3e de Milan-San Remo, le Français se voit stopper net dans son bon début de saison. Il ne pourra s'aligner au départ de la Flèche Wallonne le 19 avril et de Liège-Bastogne-Liège le 23 avril. C'est un grand favori qui brillera par son absence, Julian Alaphilippe avait terminé 2e de Liège-Bastogne-Liège en 2015, et 2e de la Flèche Wallonne en 2015 également et l'an dernier. "C'est un moment très difficile pour moi", a confié Julian Alaphilippe, 24 ans. "Je ne suis pas entraîné ces derniers jours en espérant que la douleur s'estompe, mais ce n'est pas le cas. Je suis triste de manquer les classiques ardennaises, mais je ne peux rien y faire. J'espère revenir le plus vite possible". (Belga)

Alaphilippe avait chuté lors de la 3e étape du Tour du Pays Basque le 5 avril et souffre toujours du genou. Cinquième de Paris-Nice (et vainqueur d'étape) et 3e de Milan-San Remo, le Français se voit stopper net dans son bon début de saison. Il ne pourra s'aligner au départ de la Flèche Wallonne le 19 avril et de Liège-Bastogne-Liège le 23 avril. C'est un grand favori qui brillera par son absence, Julian Alaphilippe avait terminé 2e de Liège-Bastogne-Liège en 2015, et 2e de la Flèche Wallonne en 2015 également et l'an dernier. "C'est un moment très difficile pour moi", a confié Julian Alaphilippe, 24 ans. "Je ne suis pas entraîné ces derniers jours en espérant que la douleur s'estompe, mais ce n'est pas le cas. Je suis triste de manquer les classiques ardennaises, mais je ne peux rien y faire. J'espère revenir le plus vite possible". (Belga)