Il risque maintenant au contraire de se retrouver à 11 points de Genk, au terme de cette 19e journée de la Jupiler Pro League de football, si le leader bat Ostende (12e) à 18 heures.

Anderlecht a une nouvelle fois amèrement constaté qu'il ne suffit pas de dominer. A la 9e minute, en effet, alors que le Cercle n'avait pratiquement pas encore franchi la ligne médiane, il a néanmoins ouvert le score.

Au départ de l'action Xavier Mercier, qui a servi Irwin Cardona, lequel a dévié dans la foulée de Kylian Hazard. Le petit frère d'Eden et Thorgan ne s'est pas fait prier pour conclure, mais a quand même dû s'y reprendre à deux fois pour battre Thomas Didillon (1-0, 9e).

Ce dernier a ensuite évité le pire pour les mauves en maillots oranges, en détournant un bel envoi de Mercier au quart d'heure. Cardona, lancé en profondeur par Gianni Bruno, aurait ensuite pu et dû doubler le score à la 19e, lorsqu'il a manqué le cadre en voulant lober le gardien.

Les Brugeois ont concédé l'égalisation deux minutes plus tard, quand Pieter Gerkens a magistralement repris de volée un corner de Sven Kums, pour loger le ballon dans l'angle supérieur de Paul Nardi, un compatriote français de Didillon (1-1, 22e).

Un penalty obtenu par Hazard et transformé par Bruno - son septième but de la saison - allait cependant redonner (définitivement) l'avantage au Cercle à la 58e (2-1).

Le tackle d'Andy Najar qui avait dans un premier temps sauvé le Sporting en contrant le Brugeois, a cependant été jugé fautif après examen des images par l'arbitre Christof Dierick. Le Cercle a cette fois conservé jusqu'au bout son avantage, malgré l'exclusion à la 84e de son défenseur Johanna Omolo, qui a écopé de son deuxième carton jaune de l'après-midi.

Eliminé en Coupe de Belgique et en Europa League, Anderlecht n'a plus gagné depuis le 11 novembre (2-0 contre La Gantoise), et n'a obtenu qu'un point (1-1 contre le RSC Charleroi) lors des quatre dernières journées...

Belga