"Vous avez devant vous un entraîneur fier de ses joueurs et déçu du résultat", c'est ainsi que José Riga a débuté sa conférence de presse, à l'issue du match nul (2-2), concédé par le Standard, à Sclessin, face à Hanovre 96 jeudi en 8e de finale aller de l'Europa League.

"Nous avons bien entamé le match, en pressant haut et en jouant bien. Hanovre a ouvert la marque sur une phase mal négociée par notre défense. Maintenant, il y a eu cette réaction que je salue", a déclaré Riga après la rencontre.

La deuxième période, fut moins saignante. José Riga en convenait : "Nous avons effectivement un coup mou. Toutefois, nous avons encore créé des occasions. Et je regrette le penalty non sifflé pour une faute sur Tchité. A cet égard, je me demande d'ailleurs à quoi servent les arbitres en poste sur les lignes de fond..."

Pocognoli : "le scénario idéal au retour ? 0-1"

Sébastien Pocognoli regrettait, à l'image de ses partenaires, des lacunes défensives qui ont fait l'affaire des attaquants de Hanovre. "D'autant plus regrettable qu'il y avait de l'envie, de la volonté, de l'acharnement dans nos rangs. Nous avons créé de nombreuses occasions. Notre énorme débauche d'efforts nous a peut-être coûté cher", a expliqué Poco.

Le back gauche des Rouches a révélé ce qui serait pour lui le scénario idéal au retour : "Marquer un but, puis conserver le zéro derrière." Et le Standardmen de préciser aussitôt : "Mais pour cela, nous devrons fournir un travail parfait. Nous en sommes capables. C'est faisable."

Van Damme : "l'absence de rencontre ce weekend est une bonne chose"

Jelle Van Damme aussi conservait une bonne part d'optimisme. "Nous savons à quoi nous en tenir", a-t-il dit. "Il faudra gagner dans une semaine en Allemagne. Dans ce contexte, l'absence de rencontre ce weekend est une bonne chose. Nous allons pouvoir récupérer totalement et nous préparer dans les meilleures conditions possibles."

Van Damme, qui effectuait son vrai grand retour dès l'entame du match analysait : "Nous sommes bien entrés dans les débats. Nous étions chauds, concentrés. Nos vingt premières minutes ont été excellentes. Pourtant Hanovre a ouvert la marque sans obtenir une réelle occasion. Nous avons alors réagi comme il le fallait. Au repos, dans le vestiaire, nous regrettions même, cette interruption tellement nous avions repris les choses en mains."

Un regret toutefois : "Nous continuons à prendre des buts évitables".

Le match retour aura lieu le jeudi 15 mars en Allemagne.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Vous avez devant vous un entraîneur fier de ses joueurs et déçu du résultat", c'est ainsi que José Riga a débuté sa conférence de presse, à l'issue du match nul (2-2), concédé par le Standard, à Sclessin, face à Hanovre 96 jeudi en 8e de finale aller de l'Europa League. "Nous avons bien entamé le match, en pressant haut et en jouant bien. Hanovre a ouvert la marque sur une phase mal négociée par notre défense. Maintenant, il y a eu cette réaction que je salue", a déclaré Riga après la rencontre. La deuxième période, fut moins saignante. José Riga en convenait : "Nous avons effectivement un coup mou. Toutefois, nous avons encore créé des occasions. Et je regrette le penalty non sifflé pour une faute sur Tchité. A cet égard, je me demande d'ailleurs à quoi servent les arbitres en poste sur les lignes de fond..." Pocognoli : "le scénario idéal au retour ? 0-1" Sébastien Pocognoli regrettait, à l'image de ses partenaires, des lacunes défensives qui ont fait l'affaire des attaquants de Hanovre. "D'autant plus regrettable qu'il y avait de l'envie, de la volonté, de l'acharnement dans nos rangs. Nous avons créé de nombreuses occasions. Notre énorme débauche d'efforts nous a peut-être coûté cher", a expliqué Poco. Le back gauche des Rouches a révélé ce qui serait pour lui le scénario idéal au retour : "Marquer un but, puis conserver le zéro derrière." Et le Standardmen de préciser aussitôt : "Mais pour cela, nous devrons fournir un travail parfait. Nous en sommes capables. C'est faisable." Van Damme : "l'absence de rencontre ce weekend est une bonne chose" Jelle Van Damme aussi conservait une bonne part d'optimisme. "Nous savons à quoi nous en tenir", a-t-il dit. "Il faudra gagner dans une semaine en Allemagne. Dans ce contexte, l'absence de rencontre ce weekend est une bonne chose. Nous allons pouvoir récupérer totalement et nous préparer dans les meilleures conditions possibles." Van Damme, qui effectuait son vrai grand retour dès l'entame du match analysait : "Nous sommes bien entrés dans les débats. Nous étions chauds, concentrés. Nos vingt premières minutes ont été excellentes. Pourtant Hanovre a ouvert la marque sans obtenir une réelle occasion. Nous avons alors réagi comme il le fallait. Au repos, dans le vestiaire, nous regrettions même, cette interruption tellement nous avions repris les choses en mains." Un regret toutefois : "Nous continuons à prendre des buts évitables". Le match retour aura lieu le jeudi 15 mars en Allemagne. Sportfootmagazine.be, avec Belga