Jorre Verstraeten, 23 ans, a remporté trois combats avant de surprendre en demi-finales le Chinois de Taïpei, Yung Wei Yang, 9e judoka au monde, grâce à un waza-ari placé en fin d'un combat bien maîtrisé. En finale, le Belge, médaillé de bronze en 2019 lors des jeux Européens à Minsk et à Prague à l'Euro l'an dernier, combattra contre le Français Walide Khyar (IJF 17). Le meilleur résultat dans un tournoi du Grand Chelem de Jorre Verstraeten était jusqu'ici une 5e place à Abou Dhabi en 2018 et à Düsseldorf en février 2020. Pour arriver dans le dernier carré, Jorre Verstraeten, 20e au ranking mondial dans sa catégorie, avait battu le Tunisien Mohamed Mtiri sur ippon puis l'Azerbaïdjanais Karamat Huseynov (IJF 33) sur ippon aussi au golden score en prolongation. En finale de tableau, Jorre Verstraeten a écarté le Brésilien Eric Takabatake, 13e mondial, sur ippon. C'est le meilleur judoka belge sur la tatami jeudi. En moins de 66kg, Kenneth Van Gansbeke (IJF 34), 30 ans, a été battu dès son deuxième combat, par l'Azerbaïdjanais Orkhan Safarov (IJF 21) sur ippon après avoir écarté en entrée le Maltais Jeremy Saywell (IJF 330) sur ippon. Chez les dames, elles étaient trois en lice jeudi. En moins de 48kg, Ellen Salens (IJF 56), 24 ans, a été battu lors de son premier combat par la Tunisienne Rania Harbaoui (n-cl) au Golden score en prolongation. Anne-Sophie Jura (IJF 43), 28 ans, de son côté a battu la Marocaine Aziza Chakir (IJF 30), vice-championne d'Afrique, avant d'être écartée par la Turque Ebru Sahin (IJF 102) au Golden score. En moins de 52 kg, Amber Ryheul (IJF 40), 22 ans, a d'abord battu la Hong-Kongaise Shuk Ki Tsui (IJF 94) avant de tomber face à l'Israélienne Gili Cohen (IJF 11). Vendredi, Gabriella Willems (-70kg) et Jeroen Casse (-73kg) seront sur les tatamis. Samedi, ce sera au tour de Sophie Berger (-78kg). (Belga)

Jorre Verstraeten, 23 ans, a remporté trois combats avant de surprendre en demi-finales le Chinois de Taïpei, Yung Wei Yang, 9e judoka au monde, grâce à un waza-ari placé en fin d'un combat bien maîtrisé. En finale, le Belge, médaillé de bronze en 2019 lors des jeux Européens à Minsk et à Prague à l'Euro l'an dernier, combattra contre le Français Walide Khyar (IJF 17). Le meilleur résultat dans un tournoi du Grand Chelem de Jorre Verstraeten était jusqu'ici une 5e place à Abou Dhabi en 2018 et à Düsseldorf en février 2020. Pour arriver dans le dernier carré, Jorre Verstraeten, 20e au ranking mondial dans sa catégorie, avait battu le Tunisien Mohamed Mtiri sur ippon puis l'Azerbaïdjanais Karamat Huseynov (IJF 33) sur ippon aussi au golden score en prolongation. En finale de tableau, Jorre Verstraeten a écarté le Brésilien Eric Takabatake, 13e mondial, sur ippon. C'est le meilleur judoka belge sur la tatami jeudi. En moins de 66kg, Kenneth Van Gansbeke (IJF 34), 30 ans, a été battu dès son deuxième combat, par l'Azerbaïdjanais Orkhan Safarov (IJF 21) sur ippon après avoir écarté en entrée le Maltais Jeremy Saywell (IJF 330) sur ippon. Chez les dames, elles étaient trois en lice jeudi. En moins de 48kg, Ellen Salens (IJF 56), 24 ans, a été battu lors de son premier combat par la Tunisienne Rania Harbaoui (n-cl) au Golden score en prolongation. Anne-Sophie Jura (IJF 43), 28 ans, de son côté a battu la Marocaine Aziza Chakir (IJF 30), vice-championne d'Afrique, avant d'être écartée par la Turque Ebru Sahin (IJF 102) au Golden score. En moins de 52 kg, Amber Ryheul (IJF 40), 22 ans, a d'abord battu la Hong-Kongaise Shuk Ki Tsui (IJF 94) avant de tomber face à l'Israélienne Gili Cohen (IJF 11). Vendredi, Gabriella Willems (-70kg) et Jeroen Casse (-73kg) seront sur les tatamis. Samedi, ce sera au tour de Sophie Berger (-78kg). (Belga)