Le Louvaniste, 24 ans, 9e mondial, a battu en finale le Géorgien Lukhumi Chkhvimiani, 29 ans, 10e mondial, pour ajouter une seconde victoire en Grand Chelem à son palmarès après son succès à Antalya en Turquie l'an dernier. Jorre Verstraeten s'est imposé au golden score après 19 secondes de prolongation sur un ashi-waza qui a mis à terre son opposant. Pour se hisser en finale, le triple médaillé de bronze à l'Euro (2022, 2020, 2019) avait battu l'Américain David Terao (IJF 174), 28 ans, en entrée puis le Kazakh Magzhan Shamshadin (IJF 39), 25 ans au deuxième tour. En quarts de finale, Jorre Verstraeten avait écarté le Français de 19 ans Romain Valadier Picard (IJF 37) et en demi-finales, le Mongol Ariunbold Enkhataivan (IJF 24), 26 ans. Budapest est le premier tournoi qui octroie des points pour le ranking olympique en vue des JO de Paris 2024. (Belga)

Le Louvaniste, 24 ans, 9e mondial, a battu en finale le Géorgien Lukhumi Chkhvimiani, 29 ans, 10e mondial, pour ajouter une seconde victoire en Grand Chelem à son palmarès après son succès à Antalya en Turquie l'an dernier. Jorre Verstraeten s'est imposé au golden score après 19 secondes de prolongation sur un ashi-waza qui a mis à terre son opposant. Pour se hisser en finale, le triple médaillé de bronze à l'Euro (2022, 2020, 2019) avait battu l'Américain David Terao (IJF 174), 28 ans, en entrée puis le Kazakh Magzhan Shamshadin (IJF 39), 25 ans au deuxième tour. En quarts de finale, Jorre Verstraeten avait écarté le Français de 19 ans Romain Valadier Picard (IJF 37) et en demi-finales, le Mongol Ariunbold Enkhataivan (IJF 24), 26 ans. Budapest est le premier tournoi qui octroie des points pour le ranking olympique en vue des JO de Paris 2024. (Belga)