Joris Kayembe est l'une des cinq nouvelles têtes figurant dans la liste des 33 joueurs convoqués pour les trois rencontres de cette fenêtre internationale, une de préparation contre la Côte d'Ivoire (le 8 octobre) et deux en Ligue des Nations, contre le Danemark (le 11 octobre) et en Islande (le 14).

"Tout le monde est très content pour lui", a commenté Karim Belhocine mercredi à la veille du match de barrage pour l'Europa League contre les Polonais du Lech Poznan. "C'est une récompense de son début de saison et du parcours qu'il a effectué. Nous sommes très fiers qu'un de nos joueurs soit repris en équipe nationale. Joris a effectué un long chemin, et cela n'a pas toujours été facile, notamment en raison de blessures. Mais il est bien entouré par sa famille et est certainement assez intelligent que pour garder les pieds sur terre. Ce n'est que du positif pour lui."

Kayembe a pris le relais cette saison de Nurio, parti à La Gantoise. Ce gaucher, latéral gauche, mais aussi ailier, constitue un profil intéressant pour Roberto Martinez. "Quand il est arrivé à Charleroi, on a vu son degré de polyvalence", a ajouté Belhocine. "L'an dernier, il a remplacé une fois Nurio, blessé, et il a montré de belles choses. Il a depuis beaucoup appris sur cette position. Mais il doit encore travailler pour s'améliorer et ce n'est qu'une étape de son développement."

La sélection communiquée par Martinez a été applaudie, a confirmé le gardien carolo, Nicolas Penneteau. "Nous l'avons tous félicité parce qu'il n'y a pas beaucoup de joueurs de Charleroi qui ont été en équipe nationale. C'est un exemple pour nous tous".

Joris Kayembe est l'une des cinq nouvelles têtes figurant dans la liste des 33 joueurs convoqués pour les trois rencontres de cette fenêtre internationale, une de préparation contre la Côte d'Ivoire (le 8 octobre) et deux en Ligue des Nations, contre le Danemark (le 11 octobre) et en Islande (le 14). "Tout le monde est très content pour lui", a commenté Karim Belhocine mercredi à la veille du match de barrage pour l'Europa League contre les Polonais du Lech Poznan. "C'est une récompense de son début de saison et du parcours qu'il a effectué. Nous sommes très fiers qu'un de nos joueurs soit repris en équipe nationale. Joris a effectué un long chemin, et cela n'a pas toujours été facile, notamment en raison de blessures. Mais il est bien entouré par sa famille et est certainement assez intelligent que pour garder les pieds sur terre. Ce n'est que du positif pour lui."Kayembe a pris le relais cette saison de Nurio, parti à La Gantoise. Ce gaucher, latéral gauche, mais aussi ailier, constitue un profil intéressant pour Roberto Martinez. "Quand il est arrivé à Charleroi, on a vu son degré de polyvalence", a ajouté Belhocine. "L'an dernier, il a remplacé une fois Nurio, blessé, et il a montré de belles choses. Il a depuis beaucoup appris sur cette position. Mais il doit encore travailler pour s'améliorer et ce n'est qu'une étape de son développement." La sélection communiquée par Martinez a été applaudie, a confirmé le gardien carolo, Nicolas Penneteau. "Nous l'avons tous félicité parce qu'il n'y a pas beaucoup de joueurs de Charleroi qui ont été en équipe nationale. C'est un exemple pour nous tous".