"C'est une grosse déception, oui", a confié Joran Vliegen à Belga. "On savait qu'ils nous mettraient beaucoup de pression avec leur service, car ils jouent avec le bras très relâché, et que ce serait un match avec peu d'occasions. Ce fut le cas, avec un premier set qui s'est joué au tie-break. Mais néanmoins? Eux n'avaient rien à perdre et on n'a jamais réussi à trouver le bon rythme. Nous ne nous sommes pas créé la moindre balle de break. Et une ou deux hésitations, au filet, sur notre service en début de deuxième set ont suffi à faire la différence." Avec un seul match gagné sur quatre, la tournée australienne sera à oublier au plus vite pour Sander Gillé et Joran Vliegen, même si les deux sont encore engagés en double mixte. Le droitier de Hasselt fait équipe avec Kirsten Flikpens et le gaucher de Maaseik avec la Slovène Andreja Klepac. "Le mixte, c'est plus pour le fun", a poursuivi Joran Vliegen. "On espérait clairement autre chose, car notre objectif cette année est le Top 8 pour participer au Masters. Nous avons un nouveau coach, le Sud-Africain Jeff Coetzee. Il a mené les Colombiens Cabal et Farah au top et il faut encore un peu de temps pour maîtriser son approche. Il est ambitieux, nous aussi, et je suis sûr que le travail finira par payer." (Belga)

"C'est une grosse déception, oui", a confié Joran Vliegen à Belga. "On savait qu'ils nous mettraient beaucoup de pression avec leur service, car ils jouent avec le bras très relâché, et que ce serait un match avec peu d'occasions. Ce fut le cas, avec un premier set qui s'est joué au tie-break. Mais néanmoins? Eux n'avaient rien à perdre et on n'a jamais réussi à trouver le bon rythme. Nous ne nous sommes pas créé la moindre balle de break. Et une ou deux hésitations, au filet, sur notre service en début de deuxième set ont suffi à faire la différence." Avec un seul match gagné sur quatre, la tournée australienne sera à oublier au plus vite pour Sander Gillé et Joran Vliegen, même si les deux sont encore engagés en double mixte. Le droitier de Hasselt fait équipe avec Kirsten Flikpens et le gaucher de Maaseik avec la Slovène Andreja Klepac. "Le mixte, c'est plus pour le fun", a poursuivi Joran Vliegen. "On espérait clairement autre chose, car notre objectif cette année est le Top 8 pour participer au Masters. Nous avons un nouveau coach, le Sud-Africain Jeff Coetzee. Il a mené les Colombiens Cabal et Farah au top et il faut encore un peu de temps pour maîtriser son approche. Il est ambitieux, nous aussi, et je suis sûr que le travail finira par payer." (Belga)