"Le médecin lui a demandé d'aller doucement. Du coup, il doit se montrer patient pendant quinze jours, être moins intensif au niveau des efforts. Avec pour conséquence qu'il risque de manquer les championnats de Belgique (24 au 26 juin à Gentbrugge, ndlr.). Il est toutefois pas impossible qu'il s'aligne sur 200 m à cette occasion. C'est une possibilité." Une décision sera pris en dernière minute. Encore à la recherche d'une performance cette saison (47.54 est son meilleur chrono le 11 juin à Genève), Sacoor ne doit pas craindre pour ses sélections en vue des championnats du monde d'Eugene (15-24 juillet) et d'Europe de Munich (15-21 août). "Il doit courir l'Euro en individuel et le relais aux Mondiaux", a rappelé Jacques Borlée. "Et il rejoindra Eugene un peu plus tard que les autres. Mais il sera prêt pour le 15 juillet. Je ne vais pas me priver d'un coureur qui peut courir en 45 secondes. Et il aura tout le temps de récupérer avant Munich." (Belga)

"Le médecin lui a demandé d'aller doucement. Du coup, il doit se montrer patient pendant quinze jours, être moins intensif au niveau des efforts. Avec pour conséquence qu'il risque de manquer les championnats de Belgique (24 au 26 juin à Gentbrugge, ndlr.). Il est toutefois pas impossible qu'il s'aligne sur 200 m à cette occasion. C'est une possibilité." Une décision sera pris en dernière minute. Encore à la recherche d'une performance cette saison (47.54 est son meilleur chrono le 11 juin à Genève), Sacoor ne doit pas craindre pour ses sélections en vue des championnats du monde d'Eugene (15-24 juillet) et d'Europe de Munich (15-21 août). "Il doit courir l'Euro en individuel et le relais aux Mondiaux", a rappelé Jacques Borlée. "Et il rejoindra Eugene un peu plus tard que les autres. Mais il sera prêt pour le 15 juillet. Je ne vais pas me priver d'un coureur qui peut courir en 45 secondes. Et il aura tout le temps de récupérer avant Munich." (Belga)