La Gantoise devra résorber un retard d'un but (1-0), jeudi à domicile face à l'AS Rome, si elle veut accéder aux huitièmes de finale de l'Europa League.

En attendant, les troupes de Jess Thorup ont répété leurs gammes dans leur Ghelamco Arena face à une équipe de Saint-Trond qui attend les playoffs II pour retrouver un enjeu européen.

Les Limbourgeois ont rapidement courbé l'échine dimanche en concédant deux buts dans le premier quart d'heure. À l'origine des deux buts, le Géorgien Giorgi Kvilitaia a tout d'abord provoqué un penalty, converti par Jonathan David (10), avant de se charger lui-même d'alimenter le marquoir (14e). Gand passait ensuite tout proche de corser l'addition sur une tête victorieuse du défenseur Igor Plastun. Un but finalement annulé pour une position initiale de hors-jeu (16e). Ce n'était que partie remise puisque, avant la demi-heure de jeu, le prodige canadien David inscrivait son deuxième but de la soirée d'un tir croisé (26e).

Au retour des vestiaires, La Gantoise ne semblait pas repue. Après une belle infiltration, David, à nouveau, plantait une troisième rose (64e). Piqué dans son orgueil, Saint-Trond sauvait finalement l'honneur grâce à Yuma Suzuki (68e).

La Gantoise devra résorber un retard d'un but (1-0), jeudi à domicile face à l'AS Rome, si elle veut accéder aux huitièmes de finale de l'Europa League. En attendant, les troupes de Jess Thorup ont répété leurs gammes dans leur Ghelamco Arena face à une équipe de Saint-Trond qui attend les playoffs II pour retrouver un enjeu européen. Les Limbourgeois ont rapidement courbé l'échine dimanche en concédant deux buts dans le premier quart d'heure. À l'origine des deux buts, le Géorgien Giorgi Kvilitaia a tout d'abord provoqué un penalty, converti par Jonathan David (10), avant de se charger lui-même d'alimenter le marquoir (14e). Gand passait ensuite tout proche de corser l'addition sur une tête victorieuse du défenseur Igor Plastun. Un but finalement annulé pour une position initiale de hors-jeu (16e). Ce n'était que partie remise puisque, avant la demi-heure de jeu, le prodige canadien David inscrivait son deuxième but de la soirée d'un tir croisé (26e). Au retour des vestiaires, La Gantoise ne semblait pas repue. Après une belle infiltration, David, à nouveau, plantait une troisième rose (64e). Piqué dans son orgueil, Saint-Trond sauvait finalement l'honneur grâce à Yuma Suzuki (68e).