Anderlecht a tenu sa traditionnelle conférence de presse d'avant-saison jeudi. Le Sporting compte sur son nouvel entraîneur John Van den Brom pour être à nouveau champion, gagner la Coupe et disputer les poules de la Ligue des champions. "Quand j'ai signé ici, tout le monde m'a prévenu de la pression qui pèserait sur moi. Je n'ai pas ressenti cette pression les premières semaines. Mais maintenant que j'entends les objectifs du président Vanden Stock, je comprends soudain ce qu'est la pression!", a plaisanté le Néerlandais.

Van den Brom a remporté un premier trophée dimanche, la Supercoupe face à Lokeren (3-2). "On dit qu'il ne s'agit "que" de la Supercoupe, mais je ne suis pas d'accord. On ne peut pas négliger un tel trophée."

"Un chose est sûre, je suis un entraîneur fier. Fier d'avoir eu la chance de m'engager avec Anderlecht, fier de mon staff et du noyau de joueurs, même si la direction sait qu'il subsiste des points d'interrogations concernant certains postes. Et je suis particulièrement fier du complexe d'entraînement à Neerpede. La jeunesse, c'est l'avenir et les équipes de jeunes d'Anderlecht sont très bien considérées en Europe. J'espère que certains d'entre eux étofferont le noyau A", a déclaré le Néerlandais.

"Je ne sais pas si nous allons remporter tous les trophées que souhaite le président. Nous allons de toute façon tout faire pour, avec, je l'espère, un football attractif et offensif", a conclu van den Brom.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Anderlecht a tenu sa traditionnelle conférence de presse d'avant-saison jeudi. Le Sporting compte sur son nouvel entraîneur John Van den Brom pour être à nouveau champion, gagner la Coupe et disputer les poules de la Ligue des champions. "Quand j'ai signé ici, tout le monde m'a prévenu de la pression qui pèserait sur moi. Je n'ai pas ressenti cette pression les premières semaines. Mais maintenant que j'entends les objectifs du président Vanden Stock, je comprends soudain ce qu'est la pression!", a plaisanté le Néerlandais. Van den Brom a remporté un premier trophée dimanche, la Supercoupe face à Lokeren (3-2). "On dit qu'il ne s'agit "que" de la Supercoupe, mais je ne suis pas d'accord. On ne peut pas négliger un tel trophée." "Un chose est sûre, je suis un entraîneur fier. Fier d'avoir eu la chance de m'engager avec Anderlecht, fier de mon staff et du noyau de joueurs, même si la direction sait qu'il subsiste des points d'interrogations concernant certains postes. Et je suis particulièrement fier du complexe d'entraînement à Neerpede. La jeunesse, c'est l'avenir et les équipes de jeunes d'Anderlecht sont très bien considérées en Europe. J'espère que certains d'entre eux étofferont le noyau A", a déclaré le Néerlandais. "Je ne sais pas si nous allons remporter tous les trophées que souhaite le président. Nous allons de toute façon tout faire pour, avec, je l'espère, un football attractif et offensif", a conclu van den Brom. Sportfootmagazine.be, avec Belga