"J'aborde cette campagne de Fed Cup avec beaucoup de confiance. C'est vraiment très agréable de revoir tout le monde. Je pense que nous avons une très bonne équipe. Nous allons profiter des prochains jours pour régler les derniers petits détails afin d'être fin prêts. C'est un avantage de pouvoir une nouvelle fois jouer à Courtrai. Nous connaissons la salle, le terrain et les conditions de jeu." Afin de se qualifier pour la phase finale, la Belgique pourra s'appuyer sur Elise Mertens (WTA 19) et l'expérimentée Kirsten Flipkens (WTA 81) afin de contrer Yulia Putintseva (WTA 34) et Zarina Diyas (WTA 63). Un an après ses débuts sur le banc de l'équipe de Fed Cup, Johan Van Herck ne sous-estime pas du tout l'opposition. "C'est une bonne équipe. Heureusement pour nous, leur N.1 est absente (NDLR: Elena Rybakina, WTA 25). Mais Putintseva et Diays ont atteint le troisième tour de l'Open d'Australie. Il faudra donc être sur nos gardes, même si ça s'applique à chaque adversaire. Nous sommes convaincus de nos qualités, par le fait que nous soyons meilleurs. Mais ce n'est pas une garantie de succès. Le week-end sera sans aucun doute relevé." La Belgique et le Kazakhstan s'affrontent vendredi et samedi pour une place dans la semaine finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis, qui réunira 12 pays à Budapest, en Hongrie, du 14 au 19 avril. (Belga)

"J'aborde cette campagne de Fed Cup avec beaucoup de confiance. C'est vraiment très agréable de revoir tout le monde. Je pense que nous avons une très bonne équipe. Nous allons profiter des prochains jours pour régler les derniers petits détails afin d'être fin prêts. C'est un avantage de pouvoir une nouvelle fois jouer à Courtrai. Nous connaissons la salle, le terrain et les conditions de jeu." Afin de se qualifier pour la phase finale, la Belgique pourra s'appuyer sur Elise Mertens (WTA 19) et l'expérimentée Kirsten Flipkens (WTA 81) afin de contrer Yulia Putintseva (WTA 34) et Zarina Diyas (WTA 63). Un an après ses débuts sur le banc de l'équipe de Fed Cup, Johan Van Herck ne sous-estime pas du tout l'opposition. "C'est une bonne équipe. Heureusement pour nous, leur N.1 est absente (NDLR: Elena Rybakina, WTA 25). Mais Putintseva et Diays ont atteint le troisième tour de l'Open d'Australie. Il faudra donc être sur nos gardes, même si ça s'applique à chaque adversaire. Nous sommes convaincus de nos qualités, par le fait que nous soyons meilleurs. Mais ce n'est pas une garantie de succès. Le week-end sera sans aucun doute relevé." La Belgique et le Kazakhstan s'affrontent vendredi et samedi pour une place dans la semaine finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis, qui réunira 12 pays à Budapest, en Hongrie, du 14 au 19 avril. (Belga)