"C'était un moment émouvant", a confié le Danois en conférence de presse après sa victoire. "Nous avons entendu samedi la tragique nouvelle de Chris Anker Sorensen. J'avais beaucoup de respect pour son travail. Je ne le connaissais pas personnellement, mais son décès m'a marqué. Il était aimé par la population au Danemark et a eu une grande influence sur nous, les jeunes, et sur le public en général." Price-Pejtersen s'est présenté en Belgique fort de son titre européen dans la discipline conquis à Trente le 9 septembre. "Mais, je sais que c'est bizarre à dire, je n'avais pas connu une très bonne journée, j'avais un peu explosé. Je me suis concentré sur mon rythme aujourd'hui. J'ai commencé pas trop fort pour voir comment les jambes tournaient. J'étais tout près au premier temps intermédiaire. Les jambes étaient bonnes. J'ai commencé à pousser plus fort. Et quand on est revenu sur la route principale, avant le deuxième temps intermédiaire, j'ai su que j'allais dans la bonne direction en ce qui concerne la victoire." Price-Pejtersen s'est imposé à Trente sur une distance de 22,4 km. Lundi, le chrono se disputait sur 30,3 km. "Je préfère les chronos un peu plus longs", a confié le Danois. "Ce n'est pas que je ne sois pas bon sur un chrono court, mais comme je sais garder mes watts un long moment, je préfère quand la distance est plus longue." Price-Pejtersen évolue au sein de l'équipe Uno-X, qui a le statut d'UCI ProTeam. Comme notamment Florian Vermeersch, membre de Lotto Soudal, le Danois est un coureur professionnel qui dispute les Mondiaux avec les moins de 23 ans. Certains s'interrogent sur l'opportunité de faire rouler des amateurs et des professionnels dans cette catégorie de jeunes. "Je comprends qu'aux yeux de certains, un U23, c'est encore un amateur. Mais vous ne devez pas oublier que les équipes prennent les coureurs de plus en plus tôt, quand ils sont encore juniors. Et un professionnel n'est pas forcément avantagé dans un chrono, vous avez des amateurs qui sont très bons et se concentrent uniquement sur ça", a expliqué le Danois. (Belga)

"C'était un moment émouvant", a confié le Danois en conférence de presse après sa victoire. "Nous avons entendu samedi la tragique nouvelle de Chris Anker Sorensen. J'avais beaucoup de respect pour son travail. Je ne le connaissais pas personnellement, mais son décès m'a marqué. Il était aimé par la population au Danemark et a eu une grande influence sur nous, les jeunes, et sur le public en général." Price-Pejtersen s'est présenté en Belgique fort de son titre européen dans la discipline conquis à Trente le 9 septembre. "Mais, je sais que c'est bizarre à dire, je n'avais pas connu une très bonne journée, j'avais un peu explosé. Je me suis concentré sur mon rythme aujourd'hui. J'ai commencé pas trop fort pour voir comment les jambes tournaient. J'étais tout près au premier temps intermédiaire. Les jambes étaient bonnes. J'ai commencé à pousser plus fort. Et quand on est revenu sur la route principale, avant le deuxième temps intermédiaire, j'ai su que j'allais dans la bonne direction en ce qui concerne la victoire." Price-Pejtersen s'est imposé à Trente sur une distance de 22,4 km. Lundi, le chrono se disputait sur 30,3 km. "Je préfère les chronos un peu plus longs", a confié le Danois. "Ce n'est pas que je ne sois pas bon sur un chrono court, mais comme je sais garder mes watts un long moment, je préfère quand la distance est plus longue." Price-Pejtersen évolue au sein de l'équipe Uno-X, qui a le statut d'UCI ProTeam. Comme notamment Florian Vermeersch, membre de Lotto Soudal, le Danois est un coureur professionnel qui dispute les Mondiaux avec les moins de 23 ans. Certains s'interrogent sur l'opportunité de faire rouler des amateurs et des professionnels dans cette catégorie de jeunes. "Je comprends qu'aux yeux de certains, un U23, c'est encore un amateur. Mais vous ne devez pas oublier que les équipes prennent les coureurs de plus en plus tôt, quand ils sont encore juniors. Et un professionnel n'est pas forcément avantagé dans un chrono, vous avez des amateurs qui sont très bons et se concentrent uniquement sur ça", a expliqué le Danois. (Belga)