Joao Carlos était revenu en janvier à Lokeren et avait signé un contrat de 18 mois. Il avait déjà porté la vareuse du Sporting de Lokeren entre 2004 et 2008 avant d'évoluer successivement au Racing Genk (2008-2010), puis en Russie à Anzhi Makhachkala (2010-2014) et au Spartak Moscou (2014-janvier 2015). Il était devenu professionnel dans son pays au club carioca (Rio de Janeiro) de Vasco da Gama en 2001. A Al Jazira, club d'Abou Dhabi, Joao Carlos retrouvera un autre ancien joueru de la Jupiler Pro League le Marocain Mbark Boussoufa arrivé cet été après un bref intermède à La Gantoise. "J'ai été très surpris par l'offre et encore plus par la vitesse avec laquelle le transfert a été effectué" a réagi Joao Carlos. "Ce n'est que lundi que j'ai entendu parler de Al Jazira. Maintenant, tout est réglé. Je suis content de ce transfert qui m'offre un dernier défi sportif. Par ailleurs, c'est dommage de quitter Lokeren. Le Sporting restera à jamais dans mon coeur. C'est le club qui m'a fait connaître en Europe. Cela fait aussi mal de devoir quitter de manière aussi impersonnelle les supporters. Je souhaite beaucoup de succès à mes collègues joueurs et au staff technique. Je continuerait à suivre leurs résultats." (Belga)

Joao Carlos était revenu en janvier à Lokeren et avait signé un contrat de 18 mois. Il avait déjà porté la vareuse du Sporting de Lokeren entre 2004 et 2008 avant d'évoluer successivement au Racing Genk (2008-2010), puis en Russie à Anzhi Makhachkala (2010-2014) et au Spartak Moscou (2014-janvier 2015). Il était devenu professionnel dans son pays au club carioca (Rio de Janeiro) de Vasco da Gama en 2001. A Al Jazira, club d'Abou Dhabi, Joao Carlos retrouvera un autre ancien joueru de la Jupiler Pro League le Marocain Mbark Boussoufa arrivé cet été après un bref intermède à La Gantoise. "J'ai été très surpris par l'offre et encore plus par la vitesse avec laquelle le transfert a été effectué" a réagi Joao Carlos. "Ce n'est que lundi que j'ai entendu parler de Al Jazira. Maintenant, tout est réglé. Je suis content de ce transfert qui m'offre un dernier défi sportif. Par ailleurs, c'est dommage de quitter Lokeren. Le Sporting restera à jamais dans mon coeur. C'est le club qui m'a fait connaître en Europe. Cela fait aussi mal de devoir quitter de manière aussi impersonnelle les supporters. Je souhaite beaucoup de succès à mes collègues joueurs et au staff technique. Je continuerait à suivre leurs résultats." (Belga)