En concertation avec son avocat Maître Johnny Maeschalck, le milieu de terrain de 24 ans a en effet décidé de réserver sa version de faits au Tribunal flamand du doping où l'affaire sera plaidée et jugée. Van Damme, provisoirement suspendu par l'Union Belge et son club, s'est entraîné avec ses équipiers mardi matin avant de prendre la direction de Bruxelles et plus précisément de la maison de verre de l'URBSFA.

Mais la séance a été (très) courte. "On ne se défendra que devant le Tribunal flamand du doping", a d'emblée annoncé l'avocat Maeschalck. Van Damme a lui exposé en quelques mots les mesures qui le frappent dans son club. A savoir une suspension, une interdiction de stade de trois mois et une révision à la baisse de son contrat par ailleurs réduit d'un an.

Joachim Van Damme a été contrôlé positif à la cocaïne le 16 janvier à l'issue de la rencontre de la 22e journée à Westerlo (3-2). Le dossier complet va maintenant être transmis au Tribunal flamand du dopage qui devra rendre le verdict définitif.

Le joueur sera d'ici là autorisé à entretenir sa condition en participant aux entraînements du noyau A.

En concertation avec son avocat Maître Johnny Maeschalck, le milieu de terrain de 24 ans a en effet décidé de réserver sa version de faits au Tribunal flamand du doping où l'affaire sera plaidée et jugée. Van Damme, provisoirement suspendu par l'Union Belge et son club, s'est entraîné avec ses équipiers mardi matin avant de prendre la direction de Bruxelles et plus précisément de la maison de verre de l'URBSFA. Mais la séance a été (très) courte. "On ne se défendra que devant le Tribunal flamand du doping", a d'emblée annoncé l'avocat Maeschalck. Van Damme a lui exposé en quelques mots les mesures qui le frappent dans son club. A savoir une suspension, une interdiction de stade de trois mois et une révision à la baisse de son contrat par ailleurs réduit d'un an. Joachim Van Damme a été contrôlé positif à la cocaïne le 16 janvier à l'issue de la rencontre de la 22e journée à Westerlo (3-2). Le dossier complet va maintenant être transmis au Tribunal flamand du dopage qui devra rendre le verdict définitif. Le joueur sera d'ici là autorisé à entretenir sa condition en participant aux entraînements du noyau A.