Joachim Gérard avait permis à la Belgique de prendre la médaille de bronze de la Coupe du monde par pays de tennis en fauteuil roulant la semaine dernière. "On a essayé de retarder l'échéance le plus possible", a expliqué Marc Grandjean son entraîneur, sur le site de l'AFT. "On aurait aimé qu'il se fasse seulement opérer après Wimbledon, mais on s'est rendu compte que cela n'avait plus de sens de continuer à coups d'anti-inflammatoires, il fallait y passer. Dommage parce qu'au sommet de la hiérarchie, entre les trois premiers, les écarts sont très serrés, tout aurait été possible, tandis que là il va forcément perdre un peu de terrain. L'an dernier il avait par exemple joué une finale au Japon et remporté l'Open de France, deux tournois qu'il ne pourra disputer au même titre que Roland Garros. Wimbledon ? C'est l'inconnue. Il souffre d'un conflit acromio-claviculaire au niveau osseux, il faut voir comment se dérouleront opération et revalidation." Joachim Gérard est 3e joueur du monde. (Belga)

Joachim Gérard avait permis à la Belgique de prendre la médaille de bronze de la Coupe du monde par pays de tennis en fauteuil roulant la semaine dernière. "On a essayé de retarder l'échéance le plus possible", a expliqué Marc Grandjean son entraîneur, sur le site de l'AFT. "On aurait aimé qu'il se fasse seulement opérer après Wimbledon, mais on s'est rendu compte que cela n'avait plus de sens de continuer à coups d'anti-inflammatoires, il fallait y passer. Dommage parce qu'au sommet de la hiérarchie, entre les trois premiers, les écarts sont très serrés, tout aurait été possible, tandis que là il va forcément perdre un peu de terrain. L'an dernier il avait par exemple joué une finale au Japon et remporté l'Open de France, deux tournois qu'il ne pourra disputer au même titre que Roland Garros. Wimbledon ? C'est l'inconnue. Il souffre d'un conflit acromio-claviculaire au niveau osseux, il faut voir comment se dérouleront opération et revalidation." Joachim Gérard est 3e joueur du monde. (Belga)