"Ce n'est pas un cadeau, c'est clair mais au moins, je serai directement dans le bain", a-t-il confié à Belga. "C'est la raison pour laquelle, je suis venu ici, afin de voir en j'en suis après avoir pu reprendre l'entraînement en novembre. Je sens que mon niveau de jeu s'améliore. J'ai tout de même fait trois sets contre l'Argentin Gustavo Fernandez, le N.2 mondial, la semaine dernière à Hume. C'est encourageant. Je commence à jouer plus libéré. Et le but sera de me donner à 100%, et de ne rien regretter en sortant du court." Joachim Gérard n'a pas souvent réussi à battre Shingo Kunieda dans sa carrière, sept fois en 28 rencontres. Et s'il ne partira pas favori, le N.1 belge vendra chèrement sa peau. "J'ai pu m'entraîner juste à côté du court où j'avais gagné l'an dernier. Ce sont de beaux souvenirs. Ce que j'ai surtout besoin de retrouver, c'est le mental. On sait que cela a souvent été mon point faible, mais c'est ce qui a fait la différence lors de mes deux victoires en Grand Chelem. J'ai déjà battu des grands joueurs, je sais que j'en suis capable. Beaucoup dépendra de mon approche, si je réussirai à être suffisamment agressif, conquérant. Sinon, il va me balader. En tout cas, l'envie est là. Et qui sait ? Je créerai peut-être la surprise." (Belga)

"Ce n'est pas un cadeau, c'est clair mais au moins, je serai directement dans le bain", a-t-il confié à Belga. "C'est la raison pour laquelle, je suis venu ici, afin de voir en j'en suis après avoir pu reprendre l'entraînement en novembre. Je sens que mon niveau de jeu s'améliore. J'ai tout de même fait trois sets contre l'Argentin Gustavo Fernandez, le N.2 mondial, la semaine dernière à Hume. C'est encourageant. Je commence à jouer plus libéré. Et le but sera de me donner à 100%, et de ne rien regretter en sortant du court." Joachim Gérard n'a pas souvent réussi à battre Shingo Kunieda dans sa carrière, sept fois en 28 rencontres. Et s'il ne partira pas favori, le N.1 belge vendra chèrement sa peau. "J'ai pu m'entraîner juste à côté du court où j'avais gagné l'an dernier. Ce sont de beaux souvenirs. Ce que j'ai surtout besoin de retrouver, c'est le mental. On sait que cela a souvent été mon point faible, mais c'est ce qui a fait la différence lors de mes deux victoires en Grand Chelem. J'ai déjà battu des grands joueurs, je sais que j'en suis capable. Beaucoup dépendra de mon approche, si je réussirai à être suffisamment agressif, conquérant. Sinon, il va me balader. En tout cas, l'envie est là. Et qui sait ? Je créerai peut-être la surprise." (Belga)