"À la suite de mon malaise, les médecins m'ont posé un défibrillateur interne sur place à Tokyo", a expliqué Joachim Gérard. "J'ai été autorisé à rentrer en Belgique le 17 septembre et après quelques semaines de repos, j'ai pu reprendre l'entraînement. Pour l'instant, tout se passe très bien et je pourrai participer à l'Open d'Australie au mois de janvier prochain". (Belga)

"À la suite de mon malaise, les médecins m'ont posé un défibrillateur interne sur place à Tokyo", a expliqué Joachim Gérard. "J'ai été autorisé à rentrer en Belgique le 17 septembre et après quelques semaines de repos, j'ai pu reprendre l'entraînement. Pour l'instant, tout se passe très bien et je pourrai participer à l'Open d'Australie au mois de janvier prochain". (Belga)