Les coûts de ces Jeux ont été couverts par les organisateurs (4,48 milliards d'euros), le gouvernement métropolitain de Tokyo (4,18 milliards d'euros) et le gouvernement national japonais (1,31 milliard d'euros). Ce montant de 9,97 milliards est largement supérieur au budget présenté lors de la candidature en 2013 (6,17 milliards d'euros), mais inférieur aux prévisions de 12,68 milliards établies en janvier 2021 après le report des Jeux. Le coût des mesures pour lutter contre le Covid s'est élevé à plus de 265 millions d'euros. Le manque à gagner dû à l'absence des spectateurs a été estimé lui à 629 millions d'euros. L'assurance prise pour couvrir le report possible des JO a elle rapporté quelque 477 millions d'euros. À noter que le comité d'organisation a conservé quelque 100 millions d'euros pour couvrir d'éventuels frais inattendus à l'avenir tels que des poursuites en justice. (Belga)

Les coûts de ces Jeux ont été couverts par les organisateurs (4,48 milliards d'euros), le gouvernement métropolitain de Tokyo (4,18 milliards d'euros) et le gouvernement national japonais (1,31 milliard d'euros). Ce montant de 9,97 milliards est largement supérieur au budget présenté lors de la candidature en 2013 (6,17 milliards d'euros), mais inférieur aux prévisions de 12,68 milliards établies en janvier 2021 après le report des Jeux. Le coût des mesures pour lutter contre le Covid s'est élevé à plus de 265 millions d'euros. Le manque à gagner dû à l'absence des spectateurs a été estimé lui à 629 millions d'euros. L'assurance prise pour couvrir le report possible des JO a elle rapporté quelque 477 millions d'euros. À noter que le comité d'organisation a conservé quelque 100 millions d'euros pour couvrir d'éventuels frais inattendus à l'avenir tels que des poursuites en justice. (Belga)