Desmet a eu besoin d'une longue pause à la suite de sa reprise de la compétition trop tôt en automne après avoir été victime d'une commotion cérébrale à la fin de l'été. C'était nécessaire pour pouvoir prendre part aux Jeux Olympiques d'hiver. Sur 1.000 mètres, Desmet a battu Selma Poutsma, la numéro deux néerlandaise derrière la championne olympique Suzanne Schulting. De son côté, son frère Stijn Desmet s'est classé troisième à deux reprises ce samedi. D'abord sur 1.000 mètres derrière les Néerlandais Jens van 't Wout et Friso Emons et ensuite sur 1.500 mètres, derrière l'Israélien Vladislav Bykanov et un autre Néerlandais, Ithzak de Laat. Desmet a patiné relativement prudemment, car il récupère encore d'une infection bactérienne. Manifestement, il voulait surtout se tester sur 500 mètres, parce qu'il n'était pas satisfait de ses sprints lors de la Coupe du monde. Cette compétition informelle a remplacé l'International Invitation Cup, qui devait servir de dernier test aux patineurs belges sur piste courte avant les Jeux Olympiques d'hiver de Pékin mais les organisateurs ont jeté l'éponge après l'annulation de plusieurs équipes étrangères en raison de cas de Covid-19. Ce rendez-vous, mis sur pied par la fédération néerlandaise de patinage pour désigner ses derniers représentants pour les JO, remplaçait déjà les Championnats d'Europe, prévus à Dresde en Allemagne mais annulés mi-décembre. (Belga)

Desmet a eu besoin d'une longue pause à la suite de sa reprise de la compétition trop tôt en automne après avoir été victime d'une commotion cérébrale à la fin de l'été. C'était nécessaire pour pouvoir prendre part aux Jeux Olympiques d'hiver. Sur 1.000 mètres, Desmet a battu Selma Poutsma, la numéro deux néerlandaise derrière la championne olympique Suzanne Schulting. De son côté, son frère Stijn Desmet s'est classé troisième à deux reprises ce samedi. D'abord sur 1.000 mètres derrière les Néerlandais Jens van 't Wout et Friso Emons et ensuite sur 1.500 mètres, derrière l'Israélien Vladislav Bykanov et un autre Néerlandais, Ithzak de Laat. Desmet a patiné relativement prudemment, car il récupère encore d'une infection bactérienne. Manifestement, il voulait surtout se tester sur 500 mètres, parce qu'il n'était pas satisfait de ses sprints lors de la Coupe du monde. Cette compétition informelle a remplacé l'International Invitation Cup, qui devait servir de dernier test aux patineurs belges sur piste courte avant les Jeux Olympiques d'hiver de Pékin mais les organisateurs ont jeté l'éponge après l'annulation de plusieurs équipes étrangères en raison de cas de Covid-19. Ce rendez-vous, mis sur pied par la fédération néerlandaise de patinage pour désigner ses derniers représentants pour les JO, remplaçait déjà les Championnats d'Europe, prévus à Dresde en Allemagne mais annulés mi-décembre. (Belga)