La joueuse chinoise de tennis était accompagnée du président du Comité international olympique, l'Allemand Thomas Bach pour assister au sacre de sa jeune compatriote, la Chinoise Ailing Eileen Gu, 18 ans, en finale du Big Air. Il y a deux jours, Peng Shuai, 36 ans, a donné sa première interview à un média international dans les colonnes du quotidien sportif français L'Équipe, expliquant avoir à nouveau rencontré samedi Thomas Bach. Peng Shuai avait accusé début novembre un ancien dirigeant chinois de l'avoir contrainte à un rapport sexuel lors d'une relation qui a duré plusieurs années. Après ces propos tenus sur un réseau social vite effacé de l'internet chinois, Peng Shuai, ancienne N.1 mondiale en double, avait ensuite disparu, suscitant l'inquiétude du monde du tennis et du sport, jusqu'à ce qu'elle s'entretienne en visioconférence avec Thomas Bach, le 21 novembre. La joueuse était apparue depuis sur des vidéos la montrant en train d'assister à des événements sportifs, sans dissiper les craintes sur sa pleine liberté de mouvement (Belga)

La joueuse chinoise de tennis était accompagnée du président du Comité international olympique, l'Allemand Thomas Bach pour assister au sacre de sa jeune compatriote, la Chinoise Ailing Eileen Gu, 18 ans, en finale du Big Air. Il y a deux jours, Peng Shuai, 36 ans, a donné sa première interview à un média international dans les colonnes du quotidien sportif français L'Équipe, expliquant avoir à nouveau rencontré samedi Thomas Bach. Peng Shuai avait accusé début novembre un ancien dirigeant chinois de l'avoir contrainte à un rapport sexuel lors d'une relation qui a duré plusieurs années. Après ces propos tenus sur un réseau social vite effacé de l'internet chinois, Peng Shuai, ancienne N.1 mondiale en double, avait ensuite disparu, suscitant l'inquiétude du monde du tennis et du sport, jusqu'à ce qu'elle s'entretienne en visioconférence avec Thomas Bach, le 21 novembre. La joueuse était apparue depuis sur des vidéos la montrant en train d'assister à des événements sportifs, sans dissiper les craintes sur sa pleine liberté de mouvement (Belga)