Sur base de critères internes à la fédération, Poppe a été préférée à Smans qui avait assuré une place à la Belgique grâce à sa 13e position au classement olympique. Smans s'était alors adressée à la justice pour obtenir la place, en vain. "C'est bien sûr dommage que cela se soit passé de cette manière", a réagi Poppe. "Mais c'est ainsi, et je ne peux pas changer grand-chose. Je peux comprendre la réaction de Loranne. Elle a travaillé si dur pour cela, et soudain tout s'écroule. Si cela m'arrivait, je réagirais pareil. Il va falloir beaucoup de temps pour s'en remettre. Mais j'espère que nous pourrons encore rire ensemble, quand nous nous reverrons." Poppe ne pense pas que cette agitation autour de sa sélection lui donne une pression supplémentaire. "Loranne et moi sommes des personnes complètement différentes. Je donnerai le meilleur de moi-même à Pékin." "C'est une expérience unique de pouvoir participer aux Jeux à un si jeune âge", a ajouté Poppe. "C'est une chance que je veux saisir à deux mains. J'espère pouvoir montrer mes 'tricks' les plus difficiles et je veux terminer le plus haut possible." Poppe est la seule Belge engagée en snowboard. Elle participera au slopestyle et au big air. Sa préférence va au slopestyle, où elle voit ses meilleures chances d'obtenir un résultat. Aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020, Poppe s'était imposée en slopestyle. L'an passé, aux Mondiaux juniors, elle avait décroché l'or en slopestyle et le bronze en big air. (Belga)

Sur base de critères internes à la fédération, Poppe a été préférée à Smans qui avait assuré une place à la Belgique grâce à sa 13e position au classement olympique. Smans s'était alors adressée à la justice pour obtenir la place, en vain. "C'est bien sûr dommage que cela se soit passé de cette manière", a réagi Poppe. "Mais c'est ainsi, et je ne peux pas changer grand-chose. Je peux comprendre la réaction de Loranne. Elle a travaillé si dur pour cela, et soudain tout s'écroule. Si cela m'arrivait, je réagirais pareil. Il va falloir beaucoup de temps pour s'en remettre. Mais j'espère que nous pourrons encore rire ensemble, quand nous nous reverrons." Poppe ne pense pas que cette agitation autour de sa sélection lui donne une pression supplémentaire. "Loranne et moi sommes des personnes complètement différentes. Je donnerai le meilleur de moi-même à Pékin." "C'est une expérience unique de pouvoir participer aux Jeux à un si jeune âge", a ajouté Poppe. "C'est une chance que je veux saisir à deux mains. J'espère pouvoir montrer mes 'tricks' les plus difficiles et je veux terminer le plus haut possible." Poppe est la seule Belge engagée en snowboard. Elle participera au slopestyle et au big air. Sa préférence va au slopestyle, où elle voit ses meilleures chances d'obtenir un résultat. Aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020, Poppe s'était imposée en slopestyle. L'an passé, aux Mondiaux juniors, elle avait décroché l'or en slopestyle et le bronze en big air. (Belga)