L'Australie enverra bien ses athlètes mais boycottera diplomatiquement les JO en Chine l'an prochain, en raison des violations des droits humains par la République populaire, particulièrement dans la région à majorité musulmane du Xinjiang (nord-ouest). Le Premier ministre australien a estimé que cette annonce n'était pas une "surprise", alors que les relations de son pays avec la Chine se sont détériorées au cours des années passées. "Je procède de la sorte car c'est dans l'intérêt national australien. C'est la juste chose à faire", a-t-il déclaré mercredi matin. La Chine avait promis de répondre aux boycotts par "des contre-mesures fermes". La puissance a exprimé sa colère mardi après l'annonce par les Etats-Unis de ce "boycott diplomatique". Le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, a accusé les Etats-Unis d'avoir violé le principe de la neutralité politique du sport. (Belga)

L'Australie enverra bien ses athlètes mais boycottera diplomatiquement les JO en Chine l'an prochain, en raison des violations des droits humains par la République populaire, particulièrement dans la région à majorité musulmane du Xinjiang (nord-ouest). Le Premier ministre australien a estimé que cette annonce n'était pas une "surprise", alors que les relations de son pays avec la Chine se sont détériorées au cours des années passées. "Je procède de la sorte car c'est dans l'intérêt national australien. C'est la juste chose à faire", a-t-il déclaré mercredi matin. La Chine avait promis de répondre aux boycotts par "des contre-mesures fermes". La puissance a exprimé sa colère mardi après l'annonce par les Etats-Unis de ce "boycott diplomatique". Le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, a accusé les Etats-Unis d'avoir violé le principe de la neutralité politique du sport. (Belga)