Après la déception de l'élimination des Red Panthers aux shoot-outs par la Chine (1-2) le week-end dernier, la Belgique du hockey restait attentive aux possibles adversaires des Red Lions, champions du monde et d'Europe, et qualifiés d'office à ce titre, lors de la prochaine olympiade. L'ordre mondial n'a point été modifié avec à chaque fois les qualifications des pays hôtes, toujours les mieux classés à la FIH, qui accueillaient les deux rencontres qualificatives. Ainsi chez les messieurs, les Pays-Bas, (FIH-3), l'Inde (FIH-5), l'Allemagne (FIH-6), la Grande-Bretagne (FIH-7-), l'Espagne (FIH-8), la Nouvelle-Zélande (FIH-9) et le Canada (FIH-10) se sont qualifiés, rejoignant le pays organisateur du Japon (FIH-15), la Belgique (FIH-2), l'Australie (FIH-1), l'Argentine (FIH-4) et l'Afrique du Sud (FIH-14), tous les cinq derniers qualifiés d'office via leur titre de champions continentaux. Chez les dames, l'Australie (FIH-2), l'Allemagne (FIH-4), la Grande-Bretagne (FIH-5), l'Espagne (FIH-7), l'Irlande (FIH-8), l'Inde (FIH-9) et la Chine (FIH-10) sont les sept nations qui ont réussi à rejoindre les Pays-Bas (FIH-1), l'Argentine (FIH-3), la Nouvelle-Zélande (FIH-6), le Japon (FIH-14) et l'Afrique du Sud (FIH-16), toutes également championnes continentales. Outre l'élimination des Red Panthers en Chine et de l'équipe masculine française à l'accent franco-belge en Espagne le week-end dernier, d'autres Belges ou Belgicains ont tenté de rejoindre Tokyo. Seul Xavier Reckinker et ses 'Danas' de l'équipe féminine allemande ont réussi à obtenir leur ticket après deux succès (2-0 et 7-0) contre l'Italie. D'autres, comme Giles Bonnet et Pascal Kina furent très proches avec les dames du Canada, mais sans y parvenir. Avec leurs joueuses dont la plupart évoluent en Belgique ou aux Pays-Bas, les anciens T1 et T2 des Red Lions ont forcé l'Irlande aux shoot-outs au terme de ces doubles duels parfois très discutables et disputés, s'inclinant néanmoins au final 3-4 après avoir mené 3-1 aux SO. (Belga)