Interrogé sur le fait de savoir si un scénario empêchant la tenue des JO, qui doivent débuter en juillet au Japon, était envisageable, John Coates a répondu: "non, il n'y en a pas". "Le Premier ministre du Japon l'a dit au président des Etats-Unis il y a deux ou trois semaines et continue de le dire au CIO. Nous travaillons avec lui sur toutes les mesures de sécurité. Ca va de l'avant", a-t-il poursuivi. Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a eu des entretiens en avril avec le président amércain Joe Biden durant lesquels il a souligné que son pays faisait tout son possible pour contenir la pandémie de Covid-19 et organiser des jeux en toute "sécurité". L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a assuré vendredi faire confiance au Comité international olympique, au Japon et à la ville hôte Tokyo, pour faire les bons choix dans la gestion de la pandémie. De son côté John Coates a affirmé aux journalistes à Sydney: "Nous avons passé la première moitié de l'année dernière à identifier tous les pires scénarios" puis "nous avons passé les six mois suivants à identifier les mesures pour parer" à la crise sanitaire. Jeudi, les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé avoir conclu un protocole d'accord avec le CIO pour fournir des vaccins contre le Covid-19 à destination des sportifs et délégations de tous les pays participant aux Jeux olympiques de Tokyo. "Nous avons déployé une incroyable quantité de travail pour des procédures en mesure d'assurer la sécurité des athlètes (...) qui maintenant sont renforcées par l'accès à des vaccins" des sportifs, a assuré John Coates. (Belga)

Interrogé sur le fait de savoir si un scénario empêchant la tenue des JO, qui doivent débuter en juillet au Japon, était envisageable, John Coates a répondu: "non, il n'y en a pas". "Le Premier ministre du Japon l'a dit au président des Etats-Unis il y a deux ou trois semaines et continue de le dire au CIO. Nous travaillons avec lui sur toutes les mesures de sécurité. Ca va de l'avant", a-t-il poursuivi. Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a eu des entretiens en avril avec le président amércain Joe Biden durant lesquels il a souligné que son pays faisait tout son possible pour contenir la pandémie de Covid-19 et organiser des jeux en toute "sécurité". L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a assuré vendredi faire confiance au Comité international olympique, au Japon et à la ville hôte Tokyo, pour faire les bons choix dans la gestion de la pandémie. De son côté John Coates a affirmé aux journalistes à Sydney: "Nous avons passé la première moitié de l'année dernière à identifier tous les pires scénarios" puis "nous avons passé les six mois suivants à identifier les mesures pour parer" à la crise sanitaire. Jeudi, les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé avoir conclu un protocole d'accord avec le CIO pour fournir des vaccins contre le Covid-19 à destination des sportifs et délégations de tous les pays participant aux Jeux olympiques de Tokyo. "Nous avons déployé une incroyable quantité de travail pour des procédures en mesure d'assurer la sécurité des athlètes (...) qui maintenant sont renforcées par l'accès à des vaccins" des sportifs, a assuré John Coates. (Belga)