Les épreuves de saut d'obstacles à Tokyo débuteront par l'épreuve individuelle mardi (qualifications) et mercredi (finale avec les 30 meilleurs de la veille et tout le monde repart à zéro). Après une journée de repos, la compétition par équipes, le grand objectif de la Belgique à Tokyo, débutera vendredi par les qualifications. Les vingt nations présenteront trois cavaliers et tous les résultats seront pris en compte. Avec deux ou peut-être trois parcours en raison d'un barrage éventuel dans les jambes il n'est pas impossible qu'un cheval doive renoncer à l'épreuve par nations d'où l'importance du réserviste. A l'issue des qualifications, les dix meilleures équipes disputeront la finale samedi. Là encore les compteurs seront remis à zéro. Un changement dans une équipe ne peut intervenir entre les deux journées que par décision vétérinaire. Devos a reconnu que sa non-sélection avait été une "énorme déception. Voilà près de deux ans que je suis parmi les deux meilleurs Belges et dans le Top 10 mondial, donc ne pas être repris a été douloureux. Mais je comprends. Nous vivons avec des animaux. Nous n'avons pas tout en main. Mon cheval (Claire Z) n'a pas été à 100% en forme, mais les dernières épreuves, après la sélection, ont montré qu'il avait retrouvé son niveau." (Belga)

Les épreuves de saut d'obstacles à Tokyo débuteront par l'épreuve individuelle mardi (qualifications) et mercredi (finale avec les 30 meilleurs de la veille et tout le monde repart à zéro). Après une journée de repos, la compétition par équipes, le grand objectif de la Belgique à Tokyo, débutera vendredi par les qualifications. Les vingt nations présenteront trois cavaliers et tous les résultats seront pris en compte. Avec deux ou peut-être trois parcours en raison d'un barrage éventuel dans les jambes il n'est pas impossible qu'un cheval doive renoncer à l'épreuve par nations d'où l'importance du réserviste. A l'issue des qualifications, les dix meilleures équipes disputeront la finale samedi. Là encore les compteurs seront remis à zéro. Un changement dans une équipe ne peut intervenir entre les deux journées que par décision vétérinaire. Devos a reconnu que sa non-sélection avait été une "énorme déception. Voilà près de deux ans que je suis parmi les deux meilleurs Belges et dans le Top 10 mondial, donc ne pas être repris a été douloureux. Mais je comprends. Nous vivons avec des animaux. Nous n'avons pas tout en main. Mon cheval (Claire Z) n'a pas été à 100% en forme, mais les dernières épreuves, après la sélection, ont montré qu'il avait retrouvé son niveau." (Belga)